actualitesgenerales1
Portail des Travaux Publics & des Réseaux
Services gratuits
News
Adhérents privilégiés
 
bandeau
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Risa
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Résultat de recherche d'images pour "intertas tesmec"
 
 
 
 
Annuaires spécialisés 
 
 
 
 

Prochains événements

 
Adhérents privilégiés   Annuaires spécialisés Institutionnels 
Services gratuits  -  Vidéos
Inscription lettre d'infos
Evénements & Salons  Envoyez vos communiqués
Aprés Evénements Contactez nous
Si vous rencontrez des difficultés ! utilisez cette adresse : info@inter-tas.com 
Toutes les actualités de la profession par thème
Générales Chantiers Matériels Fournitures
LES ACTUALITES GENERALES
Intertas 11.10.19 : (communiqué) Le 8 octobre 2019, le comité de labellisation RSE SCOP BTP composé des principaux acteurs de la branche du BTP s’est réuni sous la présidence de Charles-Henri MONTAUT, Président de la Fédération des SCOP du BTP, en vue de décerner le label RSE SCOP BTP aux entreprises candidates.
Pour ce troisième comité de labellisation, de nouvelles missions ont été attribuées aux membres du Comité. En effet, sous réserve d’une décision positive quant à l’obtention du label RSE, les membres doivent désormais lui associer une mention complémentaire permettant de souligner son degré de maturité RSE, à savoir : bronze, argent ou or. Par ailleurs, lors de chaque comité les membres doivent distinguer une pratique RSE remarquable parmi les dossiers présentés.
Les membres du comité ont souligné la qualité et l’exemplarité des démarches RSE intégrées chez les 3 SCOP candidates. Ils ont choisi de décerner le label RSE SCOP BTP aux 3 entreprises candidates. Ils ont également délivrés une mention or à la SCOP CITEL, une mention argent pour la SCOP STPEE et une mention bronze à la SCOP TT Géomètres Experts. Cliquez ici pour lire la suite du communiqué
 
Résultat de recherche d'images pour "intertas eolienne"Intertas 10.10.19 : Le ministère de la Transition écologique a annoncé les lauréats de la 8ème période de l’appel d’offres visant à développer les installations de production solaire photovoltaïque sur bâtiment et de la 4ème période de l’appel d’offres pour l’éolien terrestre.
Les objectifs de politique énergétique, réaffirmés lors du vote de la loi énergie climat, prévoient que la production d’électricité d’origine renouvelable passe de 20 % à fin 2018 à 40 % d’ici 2030. L’atteinte de cet objectif nécessite la mise en place d’un mix de production diversifié se fondant sur le développement de plusieurs filières d’énergie renouvelable complémentaires, notamment l’éolien terrestre et le solaire photovoltaïque.
Consultez :  Les lauréats de la 8ème période de l’appel d’offres visant à développer les installations de production solaire photovoltaïque sur bâtiment  et  Les lauréats de la 4ème période de l’appel d’offres pour l’éolien terrestre.
 
Intertas 10.10.19 : (communiqué) L'observatoire Régional DT-DICT Haut de France vous invite le 04 novembre 2019 à une rencontre technique consacrée à la sécurité sur chantiers régie par la Réglementation Anti-Endommagement.
La FRTP et l'Observatoire Régional DT-DICT réunissent, le lundi 4 novembre 2019 de 13 h 30 à 18 heures, au Louvre Lens La Scène - 99 rue Paul Bert 62300 LENS, autour d'eux les professionnels et experts du sujet, dont Thibault Nicollet, PDG du Groupe N.A.T
Cette rencontre technique consacrée à la sécurité chantier et réseaux et aux évolutions légales, est Ouverte aux élus et services techniques des collectivités locales, aux concessionnaire de réseaux, aux entreprises de travaux publics.
Seront organisé : Une table ronde 1 sur la sécurité des chantiers, une mobilisation essentielle des acteurs de terrains et une table ronde 2 sur la cartographie des réseaux, quels enjeux pour les acteurs et les territoires ?
Chaque année, sur nos chantiers, plus de 15 000 incidents touchent les réseaux (électricité, gaz, eau...) avec plus ou moins de gravité : ils occasionnent des retards, indisposent les usagers mais peuvent aussi causer l'irréparable.
Réfléchie depuis 10 ans, la règlementation anti-endommagement DT-DICT a permis de diviser par deux ce nombre d'incidents. En 2020, cette réglementation va évoluer, pour toujours s'adapter à la réalité de notre quotidien professionnel.

Cliquez ici pour consulter les spécialistes en :

DT-DICT  -  DETECTION  -  GEOREFERENCEMENT

 
Intertas 09.10.19 : (communiqué) Les Canalisateurs organisent à la Maison des Travaux Publics le mercredi 16 octobre les Rencontres de l’Innovation liées aux métiers des canalisateurs.
Le programme :
10 h : présentation des innovations avec un pitch de 5 mn pour chaque entreprise
11 h : intervention de BPI France, Banque publique spécialisée dans le financement des entreprises - Présentation de « l’accélérateur d’entreprises » de la Filière de l’Eau, proposé aux entreprises de Canalisateurs
11 h 45 : suite de la présentation des innovations
12 h 15 : Cocktail et échanges, avec les entreprises porteuses d’innovations
12 h 30 : Remise des trophées
 
Intertas 08.10.19 : Le conseil départemental de l’Aveyron a lancé une délégation de service public, via le Syndicat intercommunal d’énergie de l’Aveyron (Sieda). Elle vise à couvrir l’ensemble des 155 000 prises téléphoniques du département en fibre optique.
Les travaux ont débuté il y a un an. La fibre optique remplacera à terme les fils de cuivre qui aujourd’hui amènent le téléphone et internet haut débit chez l’abonné selon la technologie ADSL.
Le projet est porté par le conseil départemental qui l’a délégué au Sieda. Le délégataire final étant l’opérateur All Fibre, filiale d’Orange, qui a pour mission d’avoir terminé de “fibrer” le département en 2022, soit trois ans d’avance par rapport au plan national.
Le montant de l’investissement est de 265 M€, financés par le Département, l’Europe, l’État, la Région et les communautés de communes. Le choix technique, c’est d’avoir 100 % de fibre. La délégation de service public concédée est de 25 ans. À terme, les infrastructures reviendront au Sieda. Il y a une égalité de traitement sur l’ensemble des 19 intercommunalités aveyronnaises. Les travaux ont démarré dans chacune d’elles. Ce sont les intercommunalités qui ont fixé les priorités.
 
Résultat de recherche d'images pour "vinci-energies"Intertas 05.10.19 : Dans un communiqué, le groupe de BTP Vinci a annoncé jeudi avoir acheté, via sa filiale Vinci Energies, les entreprises espagnoles, Sistem Melesur Energía et Sistem Infraestructuras y Operaciones EPC.
Les deux entreprises achetées sont filiales du groupe andalou Grupo Solar Lighting. Elles sont spécialisées dans la maintenance, l’ingénierie et les travaux des postes de transformation et des lignes électriques. Cette double acquisition permet à Vinci Energies de devenir un acteur majeur du marché espagnol des services à la production, au transport, à la transformation et à la distribution d’énergie électrique (y compris renouvelables), où il opère sous sa marque Omexom, poursuit le groupe. Vinci Energies réalisera avec ces acquisitions un chiffre d’affaires de 430 millions d’euros en Espagne, où il emploiera plus de 3.500 personnes.
 
Intertas 05.10.19 : C’est un bus nouvelle version que le CREDO a présenté à l’occasion de l’université d’été du THD 2019. Intitulé « Génération fibre » ce bus new-look, conserve l’infrastructure réseau FTTH qui a fait son originalité et sa réputation.
Les composants réseau ont été remis à jour des dernières nouveautés. Les outils nécessaires à la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance des réseaux seront également présentés, des écrans tactiles permettront aux visiteurs de parcourir l’ensemble des informations, applications disponibles. Le bus intègre également les réseaux mobiles avec la 5G qui utilisera largement la potentialité des réseaux fibres. Les usages principalement destinés aux collectivités ne sont pas oubliés, ils montrent toute la potentialité qui peut être tirée des réseaux fibre ainsi que la complémentarité réseaux fixes et mobiles s’appuyant sur une architecture fibre fédératrice.
Le CREDO est une association interprofessionnelle active depuis plus de vingt ans. le CREDO, Cercle de Réflexion et d’Etude pour le Développement de l’Optique, regroupe et fédère l’ensemble des métiers et expertises de la technologie fibre optique, des réseaux à Très Haut Débit et des usages du numérique. Pour en savoir plus sur le CREDO cliquez ici
CEV est partenaire du bus du Credo "Génération Fibre". CEV est devenue la référence dans les appareils destinés à la pose par soufflage ou flottage de câbles de télécommunication et de transmission de données (fibres optiques, coaxiaux ou multipaires) dans des tubes pré-installés, la pose de câbles à l'aide d'un brin rigide, la pose de fibre optique (DTS/DAS), la pose de câbles d'énergie, la construction de lignes aériennes, les accessoires pour la pose de câbles. Pour en savoir plus sur CEV cliquez ici

 

Intertas 04.10.19 : A l’occasion de la présentation du Projet de loi de Finances pour 2020, le Gouvernement a confirmé la suppression du GNR de manière progressive. Il a par ailleurs détaillé les aménagements et les mesures de compensation obtenus par la FNTP, fruits d’un an de combat.
Les aménagements et les mesures de compensationIls ont été présentés aux entrepreneurs de travaux publics par Gérald DARMANIN, Ministre de l’Action et des Comptes publics, à l’occasion d’un déplacement à Toulouse.
Pour Bruno CAVAGNÉ, président de la FNTP, «nous ne pouvons que regretter fortement la suppression du GNR même si le dispositif présenté aujourd’hui est moins catastrophique que la suppression du jour au lendemain initialement prévue, il y a un an. Les négociations avec les pouvoirs publics ainsi que la forte mobilisation de la profession des TP ont ainsi permis d’aboutir à une limitation de l’impact à 160 millions d’euros environ en 2020, loin des 700 millions d’euros d’impact initialement programmés par le Gouvernement.» Cliquez ici pour consulter le communiqué
 
Intertas 03.10.19 : Géopixel poursuit son Tour de France pour présenter sa dernière nouveauté : une solution par photogrammétrie dédiée au récolement des réseaux en tranchée ouverte.
Les prochaines étapes, en partenariat avec Made SA et LTPS, se dérouleront sous forme d’ateliers techniques le 8 octobre 2019 à GRENOBLE  Hôtel Golf Grenoble Charmeil à Saint Quentin sur Isère et à BAYONNE le 15 octobre 2019 Hôtel Talasso Atlanthal à Anglet.
À partir d’une simple vidéo de la tranchée, vous obtenez un nuage de points de la fouille ouverte en 3D. En toute autonomie et sans recourir à des prestations extérieures, il vous est possible d’exploiter ce nuage de points, de le géoréférencer à l’aide de vos appareils de mesures habituels, de réaliser votre plan de récolement en dessinant directement sur le nuage de points et de le restituer sous différents formats.
Que vous soyez chef de chantier, responsable d’agence, géomètre ou prestataire extérieur, la solution par photogrammétrie proposée par Géopixel offre de nombreux avantages et répond ainsi à plusieurs problématiques métiers.
Nos matinées techniques s’organiseront autour de conférences et d’ateliers de démonstration. Elles débuteront dès 9H par un petit-déjeuner d’accueil et se clôtureront par un cocktail déjeunatoire.
Les matinales sont entièrement gratuites mais l’inscription est obligatoire. Cliquez ici pour vous inscrire.
Programmes des conférences :
Géopixel : Solution logicielle sur tablette Les nouvelles méthodes de relevés topographiques (drones, LiDAR, photogrammétrie terrestre,…). Découvrez notre solution inédite de récolement en fouille ouverte par vidéo associée à nos deux dernières technologies : PhotoSurvey et Geo2Cloud. Ces innovations permettent de produire un plan de récolement géoréférencé, précis et conforme à partir d’un simple relevé vidéo GoPro. La réalisation de travaux topographiques polyvalents avec TopoCalc, logiciel de topographie sur tablette: géoréférencement de réseaux, saisie et mise à jour SIG, levés multi-réseaux, plans de recolement, implantation, bathymétrie ..
Made SA : Les solutions de détection de réseaux : Le détecteur de réseaux souterrains MRT-700 RX de la gamme Merytronic et le « Gas tracker », détecteur acoustique, pour la détection de canalisations PE gaz.
LTPS : Les solutions de positionnement GPS et stations totales de la gamme Stonex et Topcon.
 
Logo VINCIIntertas 02.10.19 : (communiqué) VINCI Energies a acquis le groupe allemand OFM, opérant depuis plus de 50 ans dans les infrastructures de télécommunication, où il intervient en ingénierie, mise en œuvre et maintenance des réseaux fixes.
Le développement de réseaux à fibres optiques représente la plus grande partie de ses activités. OFM est le principal acteur du secteur en Bavière et dans les Länders limitrophes de l'est de l'Allemagne. L’entreprise compte près de 270 collaborateurs en Allemagne, pour un chiffre d’affaires de 78 millions d’euros en 2018. OFM rejoindra Axians, la marque de VINCI Energies dédiée aux services et solutions dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Cliquez ici pour lire la suite du communiqué
 
Résultat de recherche d'images pour "fransbonhomme"Intertas 01.10.19 : Le Groupe Frans Bonhomme annonce la signature de l'accord d'acquisition de DMTP, filiale de Saint-Gobain Distribution Bâtiment France.
Suite à l’entrée en négociations exclusives en vue de l’acquisition annoncée le 18 juillet, le Groupe Frans Bonhomme, premier distributeur français de solutions réseaux et canalisations pour les professionnels des travaux publics et du bâtiment, annonce aujourd’hui la signature de l’accord d’acquisition de la société Distribution de Matériaux pour les Travaux Publics (DMTP), filiale de Saint-Gobain Distribution Bâtiment France. Ce rapprochement de deux réseaux fortement complémentaires entend donner naissance au leader de la distribution spécialisée réseaux et canalisations pour les travaux publics et le bâtiment, avec 438 points de vente en France et en Espagne, 2 850 collaborateurs et un chiffre d’affaires de près de 850 millions d’euros en 2018. Cette opération, soumise à l’approbation de l’autorité de la concurrence française, devrait être effective à la fin de l’année 2019.
 
Logo de la Métropole du Grand Paris.Intertas 30.09.19 : (communiqué) Le Président de la Métropole du Grand Paris et le Président du Syndicat Intercommunal de la Périphérie de Paris pour les Energies et les Réseaux de Communication (SIPPEREC) ont lancé l’observatoire métropolitain du déploiement du très haut débit.
Cet observatoire du très haut débit sera en ligne dès le 30 octobre 2019. L’objectif est de fournir aux habitants, aux communes et aux territoires de la Métropole du Grand Paris une information synthétique sur la couverture fibre très haut débit.
Le Plan France Très Haut débit, initié en 2013, entre dans sa dernière phase de réalisation. L’objectif affiché par le Gouvernement est de couvrir l’intégralité de la Métropole en très haut débit d’ici 2022, c'est-à-dire proposer un accès à Internet performant à l'ensemble des logements, entreprises et administrations. Sur la majeure partie de l’espace métropolitain, les opérateurs privés sont chargés d’assurer les déploiements nécessaires à la tenue de cet objectif, notamment par l’installation de réseaux fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH). Cliquez ici pour lire la suite du communiqué
 
Intertas 27.09.19 : Le groupe national de détection de réseaux enterrés, Detect Réseaux, sera présent au congrès FNCCR, à Nice les 1er, 2 et 3 octobre.
Les agences du groupe Detect Réseaux sont aux services des acteurs de travaux publics, de la construction et de l’immobilier, ainsi que des collectivités locales et de la grande distribution.
Créée en 2009 par Philippe Aymard, l’entreprise Detect Réseaux apporte des techniques non intrusives dans le but d’identifier les réseaux souterrains : par détection géo-radar et par induction. Les acteurs de travaux publics leurs font confiance dans l’étude de leurs projets et la sécurisation de leurs chantiers. Detect Réseaux déploie sur toute la France ses agences de franchisés dans le but de répondre à vos besoins de géo-référencement d’ouvrages enterrés.
 
Intertas 26.09.19 : Du 1er au 03 octobre 2019, retrouvez les équipes de DICTservices et SIG-IMAGE lors du 37ème congrès de la FNCCR, dédié cette année aux nouveaux enjeux de solidarités sociale territoriale.
Tous les trois ans, le Congrès de la FNCCR réunit les acteurs des services publics en réseaux : énergies, eau, numérique, déchets… Quelques 1500 professionnels y participent.
Profitez de cet événement pour échanger avec les équipes de SIG-IMAGE sur leurs solutions DICTservices, SIGetudes, GEO.Lux et découvrir leurs dernières innovations. (Stand 42 - Espace Rhodes)
Créée en 1993, SIG-IMAGE édite et commercialise des logiciels et des services dédiés aux acteurs des travaux publics et de la construction. Elle fait partie des trois entreprises leader en France dans son domaine.
Depuis 2007, DICTservices vous facilite le traitement des déclarations (DT, DICT, DT-DICT conjointe, ATU, Articles, DA DPV) et des récépissés. DICTservices est devenu un acteur incontournable et reconnu en tant que prestataire conventionné.
 
Intertas 25.09.19 : Le Groupe N.A.T. sera présent au congrès FNCCR, à Nice les 1er, 2 et 3 octobre. Ils profiteront de ce salon pour annoncer le lancement de DICT Assistance, service optimisé de gestion des déclarations de travaux et procédures de chantier.
En tant que PAD, le Groupe N.A.T agit de nouveau au coeur de l'environnement-réseaux : pour les déclarants, la plateforme est intuitive, les données sont centralisées et sécurisées, la réglementation est respectée et la consommation des procédures est claire et compréhensible.
Démonstrations de la plateforme DICT Assistance sur le stand 68 du congrès FNCCR.
 

Intertas 25.09.19 : Rosace, société chargée du déploiement du Très Haut Débit en Alsace, nous présente les dessous de la fabrication de la fibre optique à travers une vidéo.
Comment est fabriquée la fibre optique ? Découvrez tout le processus à travers une vidéo mise en ligne en octobre 2017 sur la chaîne YouTube de Rosace, société chargée du déploiement du Très Haut Débit en Alsace, et tournée chez LS Cable & System, l’un de ses fournisseurs en fibre optique basé en Corée.
Tout part d’une préforme à base de silice qui sera placée en haut d’une grande tour de 20 mètres. Elle sera ensuite étirée sous la forme d’un fil de verre de 125 microns, grâce à une goutte se formant sous l’action de la chaleur (3 200 degrés) et de son propre poids. Chaque préforme permet de créer 1 500 kilomètres de fibre qui seront ensuite protégés par de la gaine, colorisés et enroulés pour former des bobines de 50 kilomètres.
 
Afficher l’image sourceIntertas 24.09.19 : La fibre optique couvrira 100% du département des Landes d'ici la fin de l'année 2022. Le Conseil Départemental et le SYDEC ont signé le 20 septembre 2019 une convention avec l'entreprise Altitude Infrastructure pour son déploiement.
Si lors de l’élaboration du SDTAN (Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique) initié par le Département en 2013, les objectifs prévoyaient le déploiement de la fibre optique pour 70 % des Landais et un débit minimal de 8 Mbits/s pour plus de 80 % des foyers, entreprises et établissements publics, le Département a souhaité doper l’aménagement numérique des Landes.
Afin de couvrir 100 % du territoire en fibre optique, il a en effet décidé d’équiper les zones où la fibre n’était pas prévue dans le schéma initial en prenant intégralement à sa charge le financement (10 M€) nécessaire à la construction de 6 600 nouvelles prises optiques.
Les EPCI n’auront donc rien à payer. Il a par ailleurs sollicité le nouveau cadre réglementaire (AMEL) mis en place en 2018 par le Gouvernement après l’arrêt de l’abondement du Fonds pour la Société Numérique.
Dès mars 2019, le Département des Landes lançait une consultation AMEL auprès de l’ensemble des opérateurs privés, retenant au final la contribution d’Altitude Infrastructure parmi les 5 reçues. Cliquez ici pour lire la suite
 
Intertas 20.09.19 : Le système électrique français a besoin de 33 milliards d'euros d'investissements sur 15 ans pour se moderniser et se numériser, créer des interconnexions avec les pays voisins ou encore développer les énergies renouvelables, a estimé son gestionnaire RTE.
Le gestionnaire du réseau à haute tension a présenté son plan décennal d'évolution du réseau électrique français, à l'horizon 2035, qu'il soumet au gouvernement ainsi qu'à la Commission de régulation de l'énergie (CRE) et à l'Autorité environnementale. Son plan identifie plusieurs chantiers : rénovation du réseau vieillissant, numérisation accélérée, capacités d'échange avec les pays voisins doublées sur 15 ans ou encore déploiement d'un réseau électrique en mer pour raccorder les futurs parcs éoliens offshore.
Sur cette somme, 13 milliards doivent notamment être alloués à l'adaptation du réseau, et 8 milliards au renouvellement des ouvrages les plus anciens.
Ces sommes doivent être financées en partie par les factures d'électricité via le "tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité" (Turpe). "Vu du consommateur final, les répercussions de ces besoins supplémentaires d'investissement seront atténuées", estime toutefois RTE dans son document, soulignant les longues périodes d'amortissement des projets et les taux d'intérêts bas pour les financer.
 
Intertas 19.09.19 : (communiqué) Compte-rendu de l’Université d’été du THD 2019 des 17 et 18 sept. 2019 à Marcq-en-Baroeul : Une filière au rendez-vous mais des arbitrages politiques majeurs à venir et 3 millions de prises restant à financer.
L’Université d’été du THD a pris cette année une nouvelle dimension avec près de 1000 participants (contre 600 en 2018), accueillie par la Région des Hauts-de-France et ses collectivités partenaires à La Cité des Échanges de Marcq-en-Baroeul. Un succès attribué, selon ses instigateurs – IdealCo et InfraNum, à l’association avec l’Avicca en tant que 3ème co-organisateur, au développement significatif de l’écosystème industriel qui assure les déploiements en France et à la pression croissante de la population envers ses élus locaux quant à l’arrivée du très haut débit sur les territoires. Cliquez ici pour lire le communiqué
 
Intertas 17.09.19 : (communiqué) Les Pôles de la filière française de l’eau se regroupent au sein de France Water Team, leur fédération, et mettent en place sa première gouvernance.
A l’occasion de l’Assemblée Générale tenue le 12 septembre à Montpellier, les conseils d’administration d’AQUA-VALLEY, de DREAM Eau et milieux et d’HYDREOS ont voté la création de leur Fédération, France Water Team, et la nomination de sa première Présidente, Mme Anne Ribayrol-Flesch. En choisissant de développer leur coopération et la mutualisation de leurs ressources et de leurs compétences, les trois structures se donnent les moyens de répondre aux enjeux nationaux et internationaux de la filière de l’eau. La nouvelle fédération, basée à Montpellier, et qui devient le Pôle de Compétitivité de la Filière de l’Eau, constitue un écosystème dédié à l’innovation et fort de 500 adhérents ; entreprises de toute taille et établissements de recherche et de formation. AQUA-VALLEY, DREAM Eau et milieux et HYDREOS conservent leur ancrage territorial et poursuivent leur action auprès des acteurs économiques et académiques des Régions Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur, Centre - Val de Loire et Grand Est. Cliquez ici pour lire la suite du communiqué
 
Intertas 13.09.19 : (Communiqué) Veut-on vraiment accélérer la digitalisation des entreprises ? C’est un paradoxe : la France est en même temps leader en matière de couverture fibre (3ème en Europe) et parmi les derniers en matière de transformation numérique des entreprises (18ème).
La transformation numérique des entreprises nécessite de combiner informatique, telecoms et cloud : sécurité des données, développement du télétravail, liaisons multisites, visioconférences… Offres et besoins évoluent vite, et les TPE/PME n’ont ni le temps ni les compétences pour gérer cela en interne. Elles doivent pouvoir compter sur des ensembliers, qui savent pour elles assembler, interfacer et mettre à jour un large panel de produits numériques qui leur sont externalisés et qui servent au bon fonctionnement quotidien des entreprises. Cliquez ici pour lire la suite du communiqué
 
Résultat de recherche d'images pour "Ligne SNCF Clermont - Paris"Intertas 11.09.19 :Guillaume Pépy, le patron de la SNCF, et le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari ont annoncé des améliorations sur la ligne SNCF Clermont - Paris, qui étaient déjà connues pour l'essentiel. Ils promettent que cela ira mieux en 2025.
Vendredi 06 semptembre 2019, le patron de la SNCF et le secrétaire d'Etat ont donc dû se contenter de reprendre des informations déjà connues pour expliquer que cette ligne n'était pas abandonnée. Avec une précision importante pour Jean-Baptiste Djebbari, toutes les annonces sont désormais financées.
Il est prévu 760 millions d'€uros de travaux. Par exemple des chantiers de renouvellement des voies entre Nevers et Montargis ainsi qu'entre Nevers et Saint-Germain des Fossés ou encore la création d'installations permanentes de contre sens, permettant à des trains de circuler sur la voie normalement réservée à l'autre sens de circulation. Il y aura aussi des chantiers moins lourds mais tout aussi importants, signalisation, suppression de passages à niveau, etc... De gros travaux ont déjà été réalisés sur la ligne, en particulier depuis qu'elle avait été classée en 2011 parmi les douze lignes malades de France, sans que cela ne permette vraiment d'améliorer la situation.
 
Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse - établissement public de l'État  (vers la page d'accueil.)Intertas 11.09.19 : (communiqué) Au 1er semestre de l’année 2019, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a soutenu 895 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour améliorer la qualité des eaux et des milieux aquatiques, en Rhône-Méditerranée et Corse.
Elle leur a accordé 86 millions d’euros d’aides financières soutenant la dynamique de l’économie locale. Par ailleurs, l’agence de l’eau renforce sa politique partenariale avec les collectivités en signant des contrats pluri-annuels (3 à 5 ans) et pluri-thématiques pour mieux cibler les actions au regard des priorités du 11e programme "Sauvons l’eau 2019-2024" et des enjeux locaux. Cliquez ici pour en savoir plus et lire le communiqué
 
Intertas 07.09.19 : (communiqué) Thierry Burlot vient d’être nommé président du Cercle Français de l’Eau (CFE). Il succède à Sophie Auconie, députée de l’Indre-et-Loire et Jacques Krabal, député de l’Aisne.
Thierry Burlot, élu local depuis 1983 où il a occupé les fonctions de maire de Pléguien et de président de la Communauté de Communes de Lanvollon Plouha, est aujourd’hui vice-président du Conseil régional de Bretagne, chargé de l’environnement, l’eau, la biodiversité et le climat. Il est également président du Comité de Bassin Loire-Bretagne depuis 2017.
Le Cercle Français de l’Eau a également nommé Clotilde Terrible au poste de déléguée générale. Elle succède à Pierre Victoria. Philippe de Quatrebarbes a rejoint l’association en qualité de chargé de mission. Cliquez ici pour lire le communiqué
 
Intertas 03.09.19 : L'application Canomémo des Canalisateurs est disponible ! Cette application est disponible gratuitement sur les « stores » Apple et Android.
Cette nouvelle application (smartphone) est destinée aux Canalisateurs : Elle permet : de garder à portée de main des aide-mémoires dans les domaines technique et prévention, de consulter directement sur téléphone une documentation de référence et d’accéder facilement à des sites web pertinents. de suivre l’actualité du syndicat, au travers des informations régulièrement diffusées (alertes news, newsletter, actuéco).
Certaines documentations des Canalisateurs sont (comme sur le site internet) réservées aux adhérents. Pour en savoir plus cliquez ici
 
Résultat de recherche d'images pour "syndicat des eaux d'ile de france"Intertas 31.08.19 : En visite jeudi 29 août 2019 à l'usine de traitement des eaux de Neuilly-Sur-Marne, André Santini, maire d'Issy-Les-Moulineaux et président du Syndicat des eaux d'Île-de-France ( SEDIF), est venu contrôler le site après les chantiers d'été.
Le site fournit 1,68 M d’habitants de 47 communes de région parisienne. Il alimente la quasi-totalité des habitants de la Seine-Saint-Denis en eau.
Promettre une eau sécurisée et d'encore meilleure qualité pour les habitants du 93 : voilà les objectifs que se sont fixés les cadres et les ingénieurs opérant à Neuilly-Sur-Marne. Cela passe donc par l'élimination de composants indésirables présents dans l'eau. Difficiles à traiter, ils prennent la forme de micropolluants : détergents, métaux, hydrocarbures, perturbateurs endocriniens, etc. Les prochains travaux doivent ainsi garantir une eau plus pure, sans calcaire ni chlore.
C'est le grand chantier des prochaines années : le déploiement d'un mécanisme plus performant de traitement des eaux, intitulé « membrane d'osmose inverse basse pression ». Un nom barbare qui doit certifier une eau de meilleure qualité pour les consommateurs. Adapter ce système de filtration complexe aux sites du Sedif est un défi de taille. Prévu pour l'horizon 2028 dans les usines de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) et Neuilly-Sur-Marne, le dispositif est encore en phase de test. Il y a un long calcul pour réduire au maximum les produits indésirables, sans bloquer le débit de l'eau.
 
Résultat de recherche d'images pour "SNCF Réseau"Intertas 24.08.19 : L’Établissement public de sécurité ferroviaire (EPSF) a rendu un rapport pointant de nombreuses anomalies sur les voies ainsi que des dysfonctionnements du service de maintenance.
Les investigations du gendarme du rail ont mobilisé dix enquêteurs qui ont effectué neuf opérations de contrôle entre le 29 avril et le 23 mai. Celles-ci se sont concentrées sur la zone Atlantique (Bretagne, Pays de la Loire, Centre-Val de Loire, Nouvelle-Aquitaine et Occitanie).
Ce rapport qui fait suite à un audit d’une partie des installations ferroviaires de la zone Atlantique, révèle de nombreux dysfonctionnements. Sur les 413 anomalies relevées par les enquêteurs, 80 n’ont pas été traitées dans les délais prévus par SNCF Réseau, tandis qu’une trentaine n’était toujours pas réparée lors des contrôles. Parmi les anomalies relevées, un fil électrique rongé par un animal nuisible interpelle. En effet, la protection du réseau électrique des installations ferroviaires est d’une importance capitale. Sa détérioration peut avoir des conséquences terribles, comme ce fut le cas lors de l’accident de Denguin en juillet 2014.
SNCF Réseau minimise les anomalies relevées par le rapport de l’EPSF. Pour Olivier Bancel, directeur général adjoint à la direction opération et production, «quand on regarde ce rapport, une grande partie des anomalies constatées ne touchent pas à la sécurité.
La filiale de la SNCF rappelle que chaque année elle investit trois milliards d’euros pour l’entretien et le renouvellement de son réseau. Elle souligne aussi que l’EPSF constate depuis quatre ans une amélioration réelle de la maintenance, même s’il reste des axes d’amélioration autour de la déformation et de la géométrie des voies.
 
Résultat de recherche d'images pour "enedis fibre optique aérien"Intertas 23.08.19 : Les nouvelles dispositions pour faciliter l'accès des opérateurs de télécommunications au réseau de poteaux électriques géré par Enedis, va renforcer le déploiement de la fibre, notamment en zone rurale.
Les modifications apportées à un arrêté de 2001 relatif au calcul de charges des poteaux Enedis publié mi-juillet au Journal Officiel, assouplit les conditions d'accès des opérateurs de télécommunications aux poteaux de la filiale d'EDF chargée de la gestion et de l'aménagement d'une très grande partie du réseau électrique de France.
Les modifications apportées à cet arrêt permettent désormais aux opérateurs d'avoir un accès plus large aux poteaux situés dans les zones considérées sans risque en cas de tempêtes ou de vents violents.
Une donnée fondamentale pour les opérateurs, alors que les acteurs du déploiement auront besoin de s'appuyer sur 3,5 fois plus de poteaux électriques qu'aujourd'hui pour fournir du très haut débit à tous les foyers et entreprises, comme le relevait le président d'InfraNum Etienne Dugas.
Pour rappel, en 2019, 70 % du déploiement de la fibre était s'effectué soit par la voie souterraine, qui constitue une solution d'ordinaire privilégiée par les opérateurs, Les modifications apportées à cette arrêté de 2001 devrait conduire le taux moyen national de déploiement aérien à se monter à 39% en 2022.
 
Résultat de recherche d'images pour "SNCF Réseau"Intertas 22.08.19 : SNCF Réseau a lancé mercredi 14 août avec succès la première obligation verte (green bond) à 100 ans jamais émise au niveau mondial, tous émetteurs confondus.
Conformément aux engagements de l’entreprise et à la raison d’être du Groupe SNCF, SNCF Réseau confirme avec cette levée de fonds historique sa contribution à la transition énergétique et sa participation au développement de la finance socialement responsable.
L’emprunt sur un siècle a été réalisé pour un montant de 100 millions d'euros (M€), «avec un coupon historiquement bas de 1,425 % compte tenu de la maturité (2)», précise SNCF Réseau.
Cette émission d’obligation verte est la cinquième réalisée par SNCF Réseau depuis le lancement de son programme green bond en octobre 2016. Avec un encours de 5,4 milliards d'euros (Mds€), celui-ci se situe désormais à la 2ème place sur le marché français et à la 7ème au niveau mondial (3). En outre, sur la seule année 2019, SNCF Réseau a déjà levé 2,8 Mds€, ce qui place l’entreprise sur la 3ème marche du podium mondial. Pour lire la suite du communiqué cliquez ici
 
Intertas 20.08.19 : Le taux d’accidentologie des entreprises du paysage, dans les statistiques d’endommagement de réseau n’a pas pratiquement pas évolué depuis 2012, alors que toutes entreprises confondues, ce taux a chuté de moitié.
Interviewé par "Paysage Actualités", Jean-François Maregiano, membre de l’observatoire régional des risques travaux sur réseau et président de la Fédération nationale des entreprises de détection sur réseau (Fnedre), y vois le résultat d’une moins grande présence dans le suivi de la réglementation et d’un manque d’informations du secteur. Par exemple, le dessouchage d’arbres est une opération risquée. Il n’est pas rare que des câbles ou conduites soient pris dans le chevelu racinaire. Les chantiers d’élagage comportent des risques d’électrocution souvent non anticipés. L’importante clientèle privée, moins bien suivie que la maîtrise d’ouvrage publique, contribue aussi au poids des entreprises du paysage, dans les statistiques. L’inversion de cette tendance passe par une réglementation qui impose un changement de culture des acteurs, car la sécurité est toujours l’affaire de tous. (source Paysage Actualités)

Cliquez ici pour consulter les spécialistes

de la détéction & du géoréférencement

 
Intertas 09.08.19 : Les Hauts-de-France et l'Occitanie, font partie des deux régions choisies par RTE pour contrôler les structures des lignes à très haute tension avec des drones.
Les deux régions expérimenteront et formeront des équipes complètes de salariés à l'usage de drones.
Pour la première fois dans le Noyonnais, RTE procède à des visites préventives de l'état de la structure métallique ou encore un éventuel encrassement des isolateurs, sur 10 pylônes électriques de la ligne aérienne de 225 000 volts reliant Beautor (Aisne) à Beaulieu-les-Fontaines. Il s'agit pour l'heure d'une phase expérimentale.
Le gestionnaire de réseau entend bien faire de ce nouvel outil un partenaire privilégié de ses opérations de maintenance. D'abord car il présente un vrai gain de temps par rapport aux visites montées, c'est-à-dire à l'ascension des structures. Surtout, un tel dispositif permet l'accès à des parties de pylônes difficiles à atteindre, sans mettre la ligne hors tension.
Aujourd'hui, 16 télépilotes, dont deux spécialistes, ont été formés. Mais à terme, après 2020, quarante à cinquante dronistes pourraient être opérationnels dans la région. Avec l'ambition de pouvoir contrôler l'ensemble des ouvrages du réseau avec les seuls drones.
Dans le domaine de l'énergie, RTE n'est pas le seul à avoir désormais recours aux drones. Son client, Enedis, qui assure la distribution de l'électricité, y a également recours.
 
Intertas 12.07.19 : Communiqué Spie batignolles : François Jullemier est nommé Directeur Général adjoint construction région et Thomas Nachury est nommé Directeur Général de Spie Batignolles Grand Ouest. Cliquez ici pour lire le communiqué
Spie batignolles est un groupe indépendant et un acteur majeur du bâtiment, des infrastructures et des services. Leurs 6 domaines d'expertise couvrent l'ensemble des métiers du secteur, en France comme à l'international. Leur volonté ? Co-créer de la valeur avec et pour leurs clients, leurs collaborateurs et l'ensemble de leurs partenaires. Leurs force ? Leur culture : écoute, dialogue et synergies métiers.
 
Optimun TEIntertas 11.07.19 : François Gandard met son expérience unique de 20 ans de métier dans les travaux sans tranchée au service des clients d’OPTIMUM.
Créée par François Gandard et Alexandre Cambier, la société OPTIMUM est là pour vous conseiller et vous aider à faire le bon choix à chacune des étapes de votre projet, depuis sa genèse en passant par son étude détaillée, le choix de la technique la plus adaptée, le développement de la stratégie d’achat et son pilotage.
Quelle que soit la longueur de votre ouvrage et le type de réseau, leur équipe d’ingénieurs vous fera bénéficier de son expérience de terrain et vous accompagnera dans ces techniques spécialisées pour que votre projet se réalise dans vos objectifs de temps et de coûts.
Leur personnel est équipé et formé à l’utilisation de programmes de dessin, de simulation ou de calcul dédiés aux techniques sans tranchée. On compte notamment AutoCAD 2018 pour le dessin, Plaxis 2D pour les simulations de modèles par éléments finis ou encore D-geo Pipeline qui permet d’anticiper d’éventuelles résurgences de fluide de forage en fonction notamment des assemblages de fond de trou utilisés. OPTIMUM développe également ses propres outils de calcul pour répondre à vos besoins
 
Intertas 05.07.19 : Communiqué sur la 5e édition de la Journée Expertise & Construction, organisée le 4 juillet par le Cerib sur son site d’Épernon (28).
Sous la signature « L’agilité constructive : la clé de nos enjeux communs », a témoigné cette année de l’engagement du Cerib, aux côtés de la Fédération de l’Industrie du Béton (FIB), en faveur de la transition environnementale.
Autour d’un riche programme de conférences, visites guidées des laboratoires, démonstrations et exposition des innovations sur le village de partenaires, l’événement a réuni 500 acteurs de la construction (industriels, entrepreneurs et constructeurs, prescripteurs, experts techniques, chercheurs et universitaires, partenaires français et européens...), venus partager un moment convivial et échanger autour des thèmes qui font l’actualité du secteur et le propulse vers l’avenir. Cliquez ici pour lire la suite du communiqué
 
Intertas 04.07.19 : Le Groupe Intermas, un des leaders mondiaux dans la fabrication de mailles plastiques extrudées a lancé son tout nouveau site Web.
Depuis sa création en 1957, sa philosophie est basée sur la satisfaction des besoins spécifiques des clients, et s’adapte en permanence à l'évolution des besoins du marché grâce à des investissements élevés en R + D + i.
L’activité Bâtiments Travaux Publics de la marque INTERMAS apporte des solutions aux professionnels du secteur de la construction à travers une large gamme d’applications pour la signalisation, la détection et la protection des réseaux enterrés. Pour en savoir plus cliquez ici

Les solutions du Groupe Intermas pour les professionnels du BTP

 
Intertas 03.07.19 : Fermeture précipitée du guichet THD radio : InfraNum demande à l’ARCEP une nouvelle consultation, compatible avec les délais de réponse des Départements.
L’ARCEP est en passe d’annoncer la fermeture prématurée du guichet THD radio au 30 juin 2019. Un scandale pour la fédération InfraNum, qui considère que cette décision va à l’encontre même des objectifs gouvernementaux du plan France Très Haut Débit(1) et des choix locaux d’aménagement numérique des territoires.
La seule solution concrète pour les territoires : le recours au mix THD radio-satellite
La fédération a estimé et rappelé à plusieurs reprises que 2,2 millions de foyers et entreprises n’auront pas d’autre choix que d’utiliser le mix technologique THD radio-satellite pour accéder à un vrai très haut débit d’ici 2022 sur les territoires ruraux, la quasi-totalité des départements étant concernée. Elle rappelle également que la 5G ne sera pas immédiatement disponible en zone rurale, alors que les besoins en très haut débit sont, eux, immédiats. De plus, une décision, en cours de finalisation par l’ARCEP, va rendre compatible la coexistence des technologies THD radio et 5G en bandes de fréquences adjacentes, garantissant à partir de 2020 la coexistence pérenne de ces deux technologies. Lire lasuite du communiqué
 
imageIntertas 29.06.19 : Les guides "Techniques de pose" et "Contrôle de la Qualité de pose" ont été révisés et publiés ! Ils sont disponible sur le site "Les Canalisateurs"
Le guide de technique de pose permet de balayer la pose d’un réseau, en rappelant tant les divers types de réseaux rencontrés, leurs caractéristiques, les points de surveillance tout au long de l’exécution d’un chantier, de la préparation à la réception, les obligations qui s’imposent aux donneurs d’ordre ou aux entreprises. Le guide de contrôle de la qualité de pose présente les contrôles requis pour la pose de réseaux, leurs types, et les moyens disponibles pour les réaliser. Ces versions intègrent les évolutions des références normatives de notre métier, et a été rédigée en cohérence avec les nouvelles versions des fascicules : 70-I : « Fourniture, pose et réhabilitation de canalisations d’eaux à écoulement à surface libre » 71 : « Fourniture, pose et réhabilitation de canalisations d’eaux à écoulement sous pression » Sans apporter de modifications majeures, ces fascicules ont été réorganisés autour des domaines des écoulements libres, ou écoulements sous pression (au lieu de l’eau et l’assainissement qui prévalait). L’évolution des fascicules intègre aussi la prise en compte des travaux sans tranchée, et l’intégration des managements de la santé et la sécurité, ainsi que celui de la qualité et de l’environnement. Nota : ces fascicules sont diffusés et applicables ; cependant ils n’ont pas à ce stade été ratifiés, et se sont donc pas d’application obligatoire. Ces 2 nouveaux guides sont disponibles à commande via ce lien. Pour rappel, 10 guides "Techniques de pose" et 10 guides "Controle de la qualité de pose" sont offert à chaque adhérent des Canalisateurs..
 
Intertas 26.06.19 : L’Assemblée Générale 2019 de la Fédération de l’industrie du Béton (FIB), a été l’occasion d’élire Bertrand Bedel (62 ans) à sa présidence.
L’Assemblée Générale s’est tenue le 21 juin à Paris à la Maison des Travaux Publics, sur le thème : « Innovation et résilience pour construire demain la ville intelligente », a été l’occasion d’élire Bertrand Bedel (62 ans) à sa présidence, pour une mandature de trois ans. Il succède à Philippe Gruat, président depuis 2015.
Après une formation bâtiment et génie civil, Bertrand Bedel a commencé sa carrière en qualité de conducteur de travaux chez Cipec puis créé sa propre entreprise générale de bâtiment. Après deux années au sein du groupe Point P, c’est en 1983 qu’il débute sa carrière dans l’industrie des produits en béton en rejoignant Premat Yonne, qui intégrera en 1989 le groupe Alkern. Pendant 36 ans, il a occupé plusieurs postes au sein du groupe Alkern, puis sa présidence jusqu’en avril 2019, date à laquelle il a rejoint son conseil de surveillance. Cliquez ici pour lire la suite du communiqué
 
Intertas 24.06.19 : Ammann France et Yanmar ont décidé de mettre fin à leur collaboration sur la vente des produits Yanmar en France à compter d’octobre 2019.
Dès 1984, Ammann France devenait importateur et distributeur exclusif des mini pelles Yanmar en France. En 2012, Ammann France voit son action commerciale limitée aux grands comptes et loueurs généralistes. De son coté, Yanmar décidait de créer son réseau de concessionnaires en France comme en Europe. Après six ans de développement, Yanmar peut désormais s’appuyer sur une quarantaine de distributeurs.
A partir du mois d’octobre 2019, le constructeur Yanmar reprendra en charge la distribution des produits de la marque Yanmar auprès des grands comptes. Durant la période transitoire, Ammann France et Yanmar se chargeront d’assurer en commun le support après-vente durant une période transitoire.
 
Intertas 22.06.19 : L'assemblée Générale du SERCE a renouvelé sa confiance à Guy Lacroix, en le reconduisant à la présidence pour la 5 ème année consécutive et a présenté son nouveau logo.
Le 18 juin 2019, lors de l'assemblée Générale du SERCE, l’organisation professionnelle qui rassemble 260 entreprises (300 000 emplois directs et indirects) a souhaité souligner le rôle essentiel de ses entreprises adhérentes dans la réalisation de la transition énergétique et numérique. Références incontestées dans les travaux électriques et climatiques, les entreprises du SERCE démontrent leurs réelles compétences dans les domaines de l’énergie et du numérique. Cette convergence place les entreprises du SERCE au cœur de la transition énergétique et de la transformation numérique du monde actuel. Engagées résolument dès 2007 dans la démarche d’efficacité énergétique, elles ont développé leurs équipes et confirmé leurs compétences pour devenir des acteurs majeurs dans la réalisation des smart grids et des villes intelligentes. La transformation en profondeur de cette profession doit être soulignée. C’est dans ce même esprit que le SERCE a démontré la capacité de ses adhérents à anticiper les changements sociétaux en s’alliant avec des Centres de Recherche Universitaires et des Start-Up pour créer des écosystèmes. Alliances pour optimiser la proposition de solutions qui prennent en compte les nouveaux usages pour leurs clients. C’est cette ambition que le SERCE confirme au travers de sa nouvelle identité visuelle.
 
SUITE DES ACTUALITES GENERALES
Toutes les actualités de la profession par thème 
Générales  Chantiers  Matériels  Fournitures