actualitesgenerales1

Qui sommes-nous !      Mentions légales

Communiqués

 

 

Brèves & Divers

 

Rediffusions des Webinaires

Consultez toutes les rediffusions

Video à la une
Adhérents privilégiés
 
 
 
 
 
 
bandeau
 
 
 
 
 
 
 
 
Résultat de recherche d'images pour "intertas tesmec"
 
 
 
 
 
 
Risa
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Prochains événements
Evénements & Salons Institutionnels Envoyez vos communiqués
Aprés Evénements Services gratuits  -  Vidéos Inscription à notre lettre d'infos
Contactez-nous   Si vous rencontrez des difficultés ! utilisez cette adresse : info@inter-tas.com
Toutes les actualités de la profession par thème
Générales Chantiers Matériels Fournitures
LES ACTUALITES GENERALES
Intertas 21.09.20 : Le salon Pollutec de Lyon, qui devait se tenir du 1er au 4 décembre sur le site d'Eurexpo, est reporté à l'année prochaine, par précaution en raison du contexte de crise sanitaire.
La date précise de la prochaine édition n'a pas été annoncée à ce stade. La décision de report a été prise par Reed Expositions, l'organisateur, dans l'intérêt de toutes les parties prenantes. Un temps fort est néanmoins prévu en ligne du 1er au 4 décembre en 2020. L'évènement, qui réunit plus de 2 200 exposants et plus de 70 000 visiteurs tous les deux ans, est l'un des plus importants salons professionnels orienté vers les solutions environnementales et les énergies nouvelles. Le salon Pollutec propose des conférences, des innovations, des concours et autres rencontres professionnelles.
 
Infrastructures réseaux pour l'aménagement numérique du territoireIntertas 17.09.20 : Altitude Infrastructure a annoncé avoir levé plus de 500 millions d'euros en fonds propres et en dette junior.
Le groupe Altitude, premier opérateur de fibre optique indépendant en France et cinquième opérateur de télécoms BtoB, a levé en septembre 2020 plus de 500 millions d’euros en fonds propres et en dette junior auprès de la division actifs réels et marchés privés d'UBS Asset Management. Il utilisera cet argent afin de soutenir le développement de la fibre optique via sa filiale Altitude Infrastructure. Le groupe Altitude prévoit d’investir plus de 2,5 milliards dans les 3 années à venir pour accélérer le développement de la fibre optique en France. En parallèle de son engagement dans le marché FTTH résidentiel – avec près de 3 millions de prises FTTH réparties dans 17 Réseaux d’Initiative Publique, Altitude Infrastructure s’engage également à investir dans l’infrastructure dédiée aux entreprises.
 

Le comité stratégique du Groupe Cheval et les dirigeants de Migma et Sodetec

Groupe Cheval

Intertas 14.09.20 : (communiqué) Le Groupe Cheval poursuit son développement avec l’acquisition de Migma (aménagements béton) et de Sodetec (déconstruction, démolition). Ces 2 intégrations viennent renforcer l’implantation du groupe dans le quart sud-est de la France, et élargir l’offre globale aux clients. Le Groupe Cheval compte désormais 600 collaborateurs et 15 filiales. Cliquez-ici pour lire le communiqué.

 
Intertas 12.09.20 : Angers a accueilli physiquement, le 10 septembre 2020, la toute première étape d’un tour de France évènementiel intitulé « Les Ateliers des Territoires Connectés », qui fera ensuite étape à Lyon et Toulouse.
Les Ateliers des territoires connectés ont été lancés à Angers en présence de Cédric O, Secrétaire d’État chargé de la transition numérique et des communications électroniques. Cette série d’évènements a vocation à servir de creuset de réflexion et de mise en commun sur les sujets concrets du smart. Les représentants des collectivités débutantes en matière de smart pourront y rencontrer certains délégants aguerris, assister aux points de vue croisés avec leurs partenaires industriels, faire part de leurs doutes ou de leurs freins, pour in fine de mettre à jour les conditions de réussite de leurs projets ou tout simplement découvrir en quoi le smart les concerne. Ces étapes sont organisées par les fédérations professionnelles constitutives du contrat stratégique de filière Infrastructures numériques (Afnum, Fédération Française des Télécoms, InfraNum et Sycabel) avec la participation du Ministère de l’économie, des finances et de la relance, avec le soutien de partenaires institutionnels et de nombreuses associations de collectivités.
 
Intertas 11.09.20 : Les GéoDataDays 2020, qui constituent l'événement national de référence et indépendant de la géographie numérique en France, se tiendront les 15 et 16 septembre 2020 au Corum de Montpellier.
Les GéoDataDays sont un événement annuel et itinérant. Ces rencontres sont organisées par l'AFIGÉO et DécryptaGéo, en partenariat avec une plateforme régionale d'information géographique et des collectivités territoriales associées.
Ces rencontres s'adressent à toutes les personnes concernées par la géodata : élus, gestionnaires de territoire, chercheurs, géographes, chefs d'entreprise, représentants de pôle de compétitivité... Elles permettent de faire connaître, promouvoir et valoriser le secteur de la donnée géographique : son écosystème, ses acteurs, ses produits, ses services, ses innovations...
Nos adhérents privilégiés GEOPIXEL et le Groupe NAT seront présents au GéoDataDays 2020
 
Intertas 09.09.20 : (communiqué) bulletin de conjoncture diffusé par la FNTP : Les travaux réalisés en juin demeurent inférieurs de 8,4% à leur niveau sur la même période de 2019.
Après le net redémarrage du mois de mai, s’expliquant par la sortie du confinement, l’activité progresse en juin, mais sur un rythme plus limité (+8,4% par rapport à mai) sans connaître de rebond significatif. Sur l’ensemble du 2ème trimestre, la chute d’activité s’établit à -26,8% par rapport au T2 2019 (après une perte d’activité déjà enregistrée de 4,6% au T1 2020 par rapport au T1 2019). En cumul depuis janvier l’activité a ainsi été réduite de 16,4%. Cliquez-ici pour lire le communiqué
 
Intertas 09.09.20 : Les entreprises qui avaient souscrit un PGE, pourront librement en étaler le remboursement sur une période maximale de 6 ans, comme le prévoit la loi de finances rectificatives du 23 mars 2020.
Cette étalement a été convenu entre le ministère de l'Economie et la Fédération bancaire française. L'objectif est de faciliter le remboursement des Prêt Garantie par l'Etat pour toutes les entreprises, à un coût modéré. Concrètement, les entreprises peuvent étaler le remboursement de leurs créances sur 6 ans au maximum. Les TPE et les PME (qui représentent 95% des bénéficiaires) se verront proposer une tarification maximale de 1 à 1,5% pour des prêts remboursés d’ici 2022 ou 2023, et de 2 à 2,5 % pour des prêts remboursés d’ici 2024 à 2026, coût de la garantie de l’Etat compris. Bruno Le Maire a tenu a rappeler que les entrepreneurs ne sont pas engagés sur leurs biens individuels dans ce prêt garanti par l'Etat.
 
Intertas 08.09.20 : Après un été de fortes chaleurs, la sécheresse touche plusieurs départements franciliens. Le SEDIF appelle à un usage raisonné de l'eau et aux gestes d'économie.
La continuité de l'alimentation en eau potable sur le territoire du SEDIF reste cependant pleinement assurée dans les conditions habituelles : ses trois usines principales prélèvent dans des ressources variées, la Seine, la Marne et l’Oise, et sont interconnectées en cas de besoin. Certaines communes néanmoins sont appelées à redoubler de vigilance, en raison de la faiblesse des débits des cours d’eau d’Ile-de-France, qui ont franchi les seuils de « vigilance sécheresse ». Les populations sont appelées à faire un bon usage de l’eau et à adopter un comportement économe et respectueux des ressources en eau. Sept communes sont concernées par des mesures de limitation des usages de l’eau, car situées sur le bassin versant de certains petits cours d’eau, dont le débit est passé sous le seuil d’alerte renforcée.
 
Intertas 04.09.20 : Pour Bruno Cavagné, Président de la FNTP, le plan de relance présenté le 03 septembre porte de réelles ambitions qui doivent se traduire en actes.
Les infrastructures vertes qui y sont largement représentées, qu’il s’agisse des transports, de l’eau ou des énergies. Cette ambition doit désormais se traduire de toute urgence en actes, car le redressement économique de notre pays est suspendu à son exécution rapide. A ce titre, les collectivités locales, qui représentent 70% de l’investissement public et qui sont au cœur de la relance verte dans les territoires, ont un rôle déterminant à jouer dans les mois à venir. C’est par ailleurs par elles que viendra la relance du secteur des travaux publics, qui subit actuellement une baisse d’activité de l’ordre de 20%. Pour les accompagner, les conditions de la réussite sont les suivantes : Cliquez ici pour lire la suite
 
Accueil Ministère du Travail, de l'Emploi et de l'InsertionIntertas 02.09.20 : Dans le cadre du plan "1 jeune 1 solution", le gouvernement met en place une aide exceptionnelle au recrutement des apprentis, jusqu’au niveau master et pour toutes les entreprises (décret n°2020-1084 du 24 août 2020).
Le montant de l’aide financière est de : 5 000 euros pour un apprenti de moins de 18 ans et 8 000 euros pour un apprenti majeur par contrat d’apprentissage préparant à un diplôme jusqu’au master.
L'aide exceptionnelle s’adresse : Pour les contrats signés à compter du 1er juillet 2020 et jusqu’au 28 février 2021, cette aide sera versée aux entreprises de moins de 250 salariés et aux entreprises de plus 250 salariés à la condition qu’elles s’engagent à atteindre le seuil de contrats d’apprentissage ou de contrats de professionnalisation dans leur effectif en 2021, selon des modalités définies par décret (faute de quoi il faudra rembourser les sommes perçues). Pour en savoir plus cliquez-ici
 
Afficher l’image sourceIntertas 02.09.20 : (communiqué) En moins de deux ans, le réseau Très Haut Débit de l'opérateur CELESTE dédié aux entreprises a déjà triple de taille pour franchir le cap symbolique des 6000 kilomètres.
Ce chiffre représente la longueur des câbles déployés dans les villes, depuis les points de présence CELESTE jusqu’à l’intérieur des entreprises. Fondé en 2001 par Nicolas AUBÉ, la société propose des solutions haut de gamme pour toutes les entreprises, des services adaptés aux exigences de sécurité et de disponibilité : Cliquez-ici pour lire le communiqué
 
Intertas 31.08.20 : Ruralitic a été le premier événement hybride destiné aux élus Français de 2020.
L'événement, organisé les 25, 26 et 27 août à Aurillac, a permis d'accueillir 200 personnes et 1500 personnes ont pu accéder à un monde virtuel d’où elles ont pu suivre, en direct les conférences filmées à Aurillac, visiter les stands 3D et participer aux ateliers.
InfraNum, partenaire historique de l’évènement, faisait évidemment partie de l’aventure aussi bien virtuellement, avec un stand, que physiquement, avec l'intervention d'Etienne Dugas, président d’InfraNum. La Fédération InfraNum regroupe plus de 200 entreprises : bureaux d’études, opérateurs, intégrateurs, équipementiers, fournisseurs de services, etc.. . Cliquez-ici pour consulter le Forum de Ruralitic qui a permis d'accéder au monde virtuel.
 
Intertas 18.08.20 : Communiqué de Monsieur Bertrand PHILAIRE Président de la société RISA, concernant l'annulation de la participation de RISA aux JDL de Beaune.
Compte tenu de la triste remontée du covid-19 dans nos Régions, des annonces du gouvernement sur le prolongement de certaines interdictions (et notamment au niveau des rassemblements de personnes) et des nombreux risques sanitaires liés, j'ai décidé d'annuler à contre cœur la présence de RISA GROUPE HTI au salon du JDL EXPO de mi-septembre. En effet, j'estime qu'il est de mon devoir de prendre une telle décision, et ceci en dépit des motifs purement économiques, car je ne souhaite faire prendre aucun risque à mes salariés, mes clients et mes partenaires. Les mesures sanitaires, certainement très sérieuses prises par les organisateurs, ne seraient de toutes les façons pas de nature à suffisamment sécuriser un tel rassemblement de personnes dans le contexte sanitaire aggravé actuel. Je sais que vous comprendrez une telle décision. Nous vous retrouverons dans d'autres circonstances. D'ici là soyez prudents et respecter les gestes barrières pour sauver des vies.
 
Intertas 10.08.20 : Elus des mairies de la nouvelle mandature, vous pouvez équiper nos villes et développer les réseaux souterrains (eau, gaz, électricité, assainissement, télécom…), tout en préservant notre environnement quotidien.
Les techniques sans tranchée ne perturbent ni la circulation des piétons et ni celle des véhicules en centre-ville, elles préservent le libre accès aux commerces et évitent ainsi les répercutions négatives sur le chiffre d’affaires. Elles offrent plus de sécurité vis-à-vis des usagers et des ouvriers qu’une mise en œuvre classique.
En réduisant la durée des chantiers et en divisant par dix le volume des déblais et donc leur transport, les techniques sans tranchée permettent une réduction de 80% du bilan carbone. Elles minimisent la pollution de l’air par les poussières, les gaz d’échappement des engins de chantier et réduisent les nuisances sonores. Elles permettent de préserver les matériaux dits nobles et évitent d’endommager la flore et la faune, et de polluer l’eau circulant vers les nappes phréatiques.
Les techniques sans tranchée permettent l’inspection, le diagnostic et la réhabilitation des canalisations d’eau enterrées par des procédés rapides et discrets. Elles ne créent pas de dégradations de chaussée qui sont inévitablement causées par des travaux de tranchée.  
La FSTT vient d’éditer une nouvelle plaquette de présentation des techniques sans tranchée qui recense un éventail des différents procédés les plus couramment utilisés pour la pose ou la réhabilitation de réseaux sans ouverture de tranchée. Ce document de 4 pages présente de manière technique et synthétique le principe de mise en œuvre de chaque procédé, détaillé succinctement, en y exposant les avantages et inconvénients. Une image ou un schéma illustre la technique. Cliquez-ici pour consulter ou télécharger la plaquette
 
Apps par ORGANIS PROF PREVENTION BTP sur l'App StoreIntertas 06.08.20 : Les aides proposées aux entreprises de moins de 50 salariés du BTP, pour permettre d’investir pour protéger leurs salariés contre les principaux risques professionnels liés à leurs activités, sont disponibles jusqu’à fin 2020.
Les subventions. permettent de financer l’achat de matériel ou faciliter l’investissement dans des solutions de prévention (diagnostic des risques, formations…). Chaque entreprise peut recevoir jusqu’à 25 000 euros de subvention, sous certaines conditions. Ces subventions ont pour objectif d’aider ces secteurs à investir pour prévenir les risques responsables des accidents du travail et maladies professionnelles les plus fréquents et parfois graves : les troubles musculo-squelettiques, les risques chimiques, les chutes de hauteur et de plain-pied. Les entreprises peuvent retrouver toutes les informations et conditions d’obtention de ces aides sur le site ameli.fr/entreprise . Un dossier de demande est disponible en ligne, à adresser à leur caisse régionale (Carsat, Cramif, CGSS, CSS) de rattachement.
 
La force d'un groupe, la souplesse d'une PME… pour construire ...Intertas 03.08.20 : Le groupe de TP Roger Martin vient de faire l'acquisition de l'entreprise Moulin et de sa filiale APS énergie en Haute Loire.
Malgré cette période de turbulences pour les TP, le groupe de TP Roger Martin continue son expansion en reprenant Moulin, l'acteur historique des TP en Haute Loire qui gère 3 grands pôles, les travaux publics, l’énergie et l’environnement, les carrières et production d’enrobés.
La filiale APS énergie de l'entreprise Moulin s’est spécialisée dans 3 domaines :
- La fabrication de plaquettes de bois, issues de résidus de bois de scierie et livrées à des chaufferies de type industrielles ou urbaines alimentant des réseaux de chaleur.
- La collecte, l’enfouissement puis la méthanisation de déchets provenant de sites industriels, de chantiers de TP mais également de déchetteries. Cette méthanisation transformée en électricité par de puissants co-générateurs se revend à EDF et à ses filiales.
- Et enfin la production d’électricité grâce à une centrale photovoltaïque de 2 000 m2 en capacité d’alimenter plusieurs centaines de foyers. Cliquez-ici pour lire le communiqué.
 
Proximus passe à l'illimité pour ses abonnements mobiles - GeekoIntertas 31.07.20 : L'opérateur Belge Proximus a profité de la présentation de ses résultats pour annoncer le passage à la vitesse supérieure dans le déploiement de son réseau de fibre optique.
L’entreprise vient de signer un partenariat stratégique avec deux entreprises qui seront en charge de donner un sérieux coup de boost au déploiement de son réseau. L’opérateur comptera sur l’appui du Hollandais Delta Fiber pour le nord du pays. Au sud, l’installation se fera avec la société belge Eurofiber. Sur l’ensemble du territoire, le déploiement sera de grande ampleur. "Grâce à ces accords, nous pourrons dépasser de près de 30% notre objectif de 2,4 millions de foyers et entreprises connectables à la fibre d'ici 2025", assure Guillaume Boutin dans un communiqué de presse.
 
Intertas 30.07.20 : Le tribunal de Commerce d'Aurillac a tranché en faveur de la Holding 4M Investment pour la reprise de l'entreprise aurillacoise Chavinier, spécialisée dans les réseaux aériens et souterrains.
Deux plans de reprises avaient été déposés pour relancer cette société aurillacoise créée en 1931 et examinés par le tribunal de commerce le 9 juillet. D’un côté, une Société coopérative et participative (Scop) constituée par trente salariés de Chavinier. De l’autre, 4M Investment qui détient quatre filiales dans le secteur de l’électricité. Le tribunal a validé le projet de Farooq Mohammad, qui reprendra les 136 salariés affectés aux quatre sites d’exploitation (Aurillac, Malemort, Rodez et Cahors). La holding parisienne 4M Investment réalise 55 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel, et emploie plus de quatre cents salariés.
 
Intertas 28.07.20 : Pendant la période de confinement, la commande publique dans le secteur des Travaux Publics s’est effondrée de plus de 50%. Le rebond attendu lors du déconfinement n’étant toujours pas intervenu, les entreprises de Travaux Publics s’alarment désormais pour leurs perspectives d’activité.
Dès le mois de mars, la commande publique a brutalement chuté et le volume des appels d’offres est resté à des niveaux très faibles tout au long de la période de confinement. En comparaison de 2019, la commande publique est en baisse de plus de 50% sur les trois mois de confinement. Malgré une légère reprise à partir du mois de juin, le nombre d’appels d’offres ne représente toujours que les deux tiers de la commande publique enregistrée en 2019 et la tendance ne se redresse toujours pas sur les deux premières semaines de juillet. Cliquez-ici pour lire la suite
 
Intertas 25.07.20 : Le Comité Thermie des Canalisateurs œuvre pour une meilleure connaissance des réseaux de thermie, en proposant  un nouveau guide « Techniques de pose » dédié aux réseaux de thermie.
Que représentent ces réseaux aujourd’hui ? A quoi servent-ils ? Comment les poser de façon durable, en sécurité ? Les Canalisateurs vous apportent des réponses dans ce nouveau guide.
Ce guide sera adressé par courrier dans les prochains jours aux adhérents et partenaires des Canalisateurs. Il est de plus consultable librement en pdf pour les adhérents. Vous pouvez commander des exemplaires imprimés sur leur plateforme shopify (pour un usage sans modification des supports - prix unitaire : 15€). Le stock constitué étant limité, une réimpression sera envisagée si besoin selon la demande.
 
Intertas 23.07.20 : CIRCET et leurs partenaires Gravière et Techno Fibre, ont mis tout en oeuvre pour permettre au département du Puy-de-Dôme, d'organisé un reportage photos concernant le déploiement de la fibre optique par Auvergne Très Haut Débit.
Le premer reportage concerné un chantier de génie civil en cours avec un Soc Vibrant du constructeur Lancier en action de l'entreprise Graviere basée à Lempdes (63) et ensuite un portage de fibre à l'eau en conduite occupée avec le " Y" par Techno Fibre (avec du matériel Plumett), spécialiste de l'installation de fibre optique, basé en Côte d'Or (21)
La Régie régionale Auvergne Numérique assure pour le compte de la Région et des Départements auvergnats (Allier, Cantal, Haute-Loire et Puy-de- Dôme) la mise en place du réseau numérique public. Elle vient en complémentarité avec le périmètre couvert par les opérateurs privés (Orange et SFR) qui interviennent sur leurs fonds propres dans les zones les plus densément peuplées (cette répartition fait suite à un Appel à projet lancé par l’Etat en 2011). Cette zone d’intervention privée porte sur la métropole de Clermont-Ferrand, les agglomérations d’Aurillac, de Montluçon, de Moulins, du Puy-en-Velay, de Vichy et les villes de Riom (63) et Saint-Flour (15).
La société Circet, créée en 1993, est aujourd'hui le leader européen des services d'infrastructures télécoms. Le groupe Circet est le premier fournisseur de services d’infrastructures télécoms en Europe. Il dispose de sociétés en France, en Allemagne, en Irlande et au Royaume-Uni, en Espagne et au Maroc. En 2019, le groupe affiche un chiffre d’affaires cumulé de 1,4 Md€ avec 6300 collaborateurs répartis dans les différents pays. En France, Circet dispose de 80 agences avec 3040 collaborateurs.
 
AccueilIntertas 22.07.20 : ( Communiqué) Lancement du dispositif de renforcement des financements par affacturage pour soutenir la trésorerie des entreprises et accélérer le redémarrage de l’économie.
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, annonce un dispositif innovant de renforcement des financements par affacturage pour soutenir la trésorerie des entreprises et accélérer le redémarrage de l’économie.
L’Assemblée nationale a adopté, dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances rectificatives n°3, un dispositif proposé par le Gouvernement permettant de renforcer le financement du poste client des entreprises grâce à l’affacturage. Cliquez-ici pour lire le communiqué.
 
Intertas 20.07.20 : La FNTP se réjouit de la place accordée au soutien à l’investissement local dans le discours de politique générale du Premier ministre.
Le discours de politique générale était attendu par les entreprises de travaux publics qui craignaient une absence de mesures relatives à la relance de l’investissement public au niveau national comme local. Les annonces du Premier ministre, qui ont fait une large place au soutien à l’investissement des collectivités territoriales orienté vers le développement durable et l’aménagement du territoire, sont aujourd’hui accueillies très favorablement. Cliquez-ici pour lire la suite
 
Dalkia — WikipédiaIntertas 16.07.20 : (communiqué) Dalkia Smart Building va étendre son réseau de thalassothermie Massileo au sein d’Euroméditerranée à Marseille.
Le 2 juillet 2020, Gérard Lodetti, Directeur général délégué de Linkcity France et Arnaud Bekaert, Directeur général UrbanEra, international et commerce de Bouygues Immobilier ont signé avec Arnaud Westrich, Président de Dalkia Smart Building, un protocole actant le raccordement du projet urbain des Fabriques à la boucle d’eau tempérée Massileo.
L’ensemble de l’écoquartier, situé au coeur de l’extension d’Euroméditerranée à Marseille, sera ainsi alimenté en chaleur et en froid renouvelables jusqu’en 2054. Une première en France ! Cliquez-ici pour lire le communiqué de presse
 
Financement de la LGV Montpellier-Perpignan : l'Assemblée planche ...Intertas 10.07.20 : Le Premier ministre Jean Castex s'est engagé à relancer le projet de ligne à grande vitesse Montpellier-Perpignan.
le Premier ministre a assuré qu’il mettrait « tout son énergie pour faire avancer plus rapidement le projet de ligne ferroviaire à grande vitesse entre Montpellier (34) et Perpignan (66). Des élus de la région Languedoc-Roussillon militent avec ardeur depuis plusieurs années pour que la réalisation d'une ligne à grande vitesse (LGV) entre Montpellier et Perpignan ne soit pas abandonnée. Fraîchement élu maire de Perpignan, Louis Alliot a demandé un engagement du Premier ministre sur le projet.
 
Intertas 09.07.20 : (communiqué) GAUSSIN annonce le rachat de METALLIANCE. L’opération donne naissance à un groupe consolidé de 200 personnes réalisant 44,7 M€ de chiffre d’affaires.
GAUSSIN Manugistique annonce le rachat auprès des dirigeants de METALLIANCE d’un bloc majoritaire représentant 51,42% du capital de la société. Déjà actionnaire de METALLIANCE à hauteur de 44,32 % depuis 2008, GAUSSIN détient désormais 95,74 % du capital. L’opération donne naissance à un groupe français d’ingénierie de plus de 200 personnes spécialisé dans la conception et la fabrication de produits et services industriels destinés à 5 marchés prioritaires : les ports, les aéroports, la logistique, les travaux souterrains et la pose de voies, et les smart cities. Une nouvelle dimension pour le groupe GAUSSIN Avec cette opération, le groupe GAUSSIN change de dimension, élargit sa palette d’offre et diversifie ses sources de revenus. Lire la suite du communiqué
 
CCCA-BTPIntertas 08.07.20 : Éric Routier (FNCB-CFDT), 62 ans, a été élu à la présidence du CCCA-BTP (Comité de concertation et de coordination de l’apprentissage du bâtiment et des travaux publics), lors du conseil d’administration extraordinaire du 30 juin 2020.
Il succède à Jean-Christophe Repon (CAPEB), qui présidait l’association à gouvernance paritaire depuis 2016. Rappelons que le CCCA-BTP est dirigé à la fois par les fédérations professionnelles d’employeurs (CAPEB, FFB, Fédération SCOP BTP et FNTP) et les organisations syndicales de salariés (BATI-MAT-TP CFTC, CFE-CGC BTP, FNSCBA-CGT, FGFO Construction et FNCB-CFDT). Éric Routier, compagnon professionnel, a entièrement consacré sa carrière professionnelle au secteur du bâtiment et des travaux publics.
 
DLRJoel FruchartIntertas 07.07.20 : (Communiqué) La Commission Location DLR, présidée par Joël Fruchart, souhaite partager, avec l’ensemble de la profession, les échanges opérationnels traités, de l’état du marché actuel aux problématiques rencontrées.
Composée de quatorze entreprises de location de biens d’équipements, de toutes tailles, cette commission se réunit en visioconférence chaque semaine depuis le 20 mars 2020. Dans un souci de transparence et de solidarité avec l’ensemble des acteurs de la profession, ils éditeront chaque semaine, une à deux pages en fonction des thèmes abordés. Retrouvez l’ensemble des DLR LOC’Hebdo parues depuis le début de la crise du Covid-19
 
Intertas 04.07.20 : Après avoir rendu public il y a quelques jours son diagnostic de l’impact du Coronavirus et les principaux axes du plan de reprise pour la filière des infrastructures numériques, InfraNum rend public ce jour l’intégralité de l’étude confiée à EY et Tactis.
A travers ce plan de relance, la filière vise à garantir l’accès à des infrastructures numériques optimales à l’échelle nationale, à accompagner la croissance verte et la compétitivité numérique de la France, à sécuriser l’emploi de la filière et améliorer l’insertion sur le marché du travail des jeunes générations ou encore à trouver de nouveaux relais de croissance pour la filière après la fin du plan THD. Il est articulé autour de 5 axes concrets : Cliquez-ici pour lire le communiqué
 
RTE (entreprise) — WikipédiaIntertas 03.07.20 : (Communiqué) Les premiers containers de batteries Ringo sont arrivés sur le site de Vingeanne. Cela marque une étape importante du projet Ringo, l’expérimentation de stockage d’électricité initiée par RTE et son partenaire Nidec ASI en Côte-d’Or.
Ce projet doit permettre de tester le stockage des surplus ponctuels de production des énergies renouvelables (éolienne et solaire) et leur déstockage à un autre moment.
Les travaux du projet Ringo-Vingeanne ont débuté en octobre 2019 par la réalisation de la plateforme du site. L’arrivée des premiers containers, déjà équipés de leur électronique de puissance et destinés à accueillir les batteries, est une étape importante du projet. Dix containers seront positionnés à terme. L’étape suivante, d’août à septembre, consistera à installer les batteries de Nidec Asi. Les batteries sont de type Lithium ion NMC (Nickel, Manganèse, Cobalt) à forte densité énergétique. A l’issue des travaux, une phase de 6 mois de test interviendra, pour une mise en service et un début d’expérimentation prévue en juin 2021. Cliquez-ici pour lire le communiqué
 
Intertas 02.07.20 : Detect Réseaux, le spécialiste français de la détection de réseaux enterrés auprès des entreprises de Travaux Publics, grands comptes, maîtres d'œuvre et d'ouvrage, pour l'étude, l'optimisation et la sécurisation des chantiers, veut accentuer son développement dans plusieurs villes de France.
Pour atteindre ce nouvel objectif, le réseau a notamment ciblé plusieurs villes de France qui présentent un avantage considérable en termes de rentabilité. Parmi ces villes, on retrouve notamment : Lille (59) Rouen (76) Quimper (29) Saint Brieuc (22) Bourges (18) Tours (37) Poitiers (86) Toulouse (31) Angoulême (16) Agen (47) Pau (64) Perpignan (66) Auxerre (89) Troyes (10) Le Mans (72) Gap (5) Caen (14) Anger (49) Orléans (45) Auch (32) Montauban (82) Moulins (3) Clermont Ferrand (63) Metz (57) Chalon en Champagne (51)
Les franchisés réalisent les études de faisabilité, de sécurisation des chantiers, d'optimisation des réseaux qui permettent à tous les travaux de se dérouler en sécurité et avec soin et du géoréférencement consistant à cartographier dans l'espace ces réseaux. Depuis la récente application du décret réglementaire relatif à l'investigation des réseaux sensibles, le marché de la détection de réseaux se développe, et représente un potentiel en pleine croissance de 750 millions d'euros de CA par an.
La force de l’enseigne Detect Réseaux réside dans sa capacité à fédérer les franchisés autour de son concept, en leur faisant bénéficier notamment d'une aide au démarrage rapide, pour un lancement performant sur leur territoire, tout en donnant l'accès aux grands comptes. Pour garantir le succès à ses franchisés, l’enseigne met à la disposition de ces derniers, des actions de communication, des outils efficaces (formation, assurance, matériels, prospects...), ainsi que son expérience.
Aujourd'hui Detect réseaux compte 13 agences, qui sont toutes certifiées "Prestataire en localisation des réseaux et en géoréférencement. Pour en savoir plus sur la franchise cliquez-ici
 
Intertas 01.07.20 : Philippe Bonnave, président directeur général de Bouygues Construction, a nommé, à compter du 1er juillet 2020, Pierre Vanstoflegatte à la tête de la direction générale du pôle Energies & Services de Bouygues Construction.
Le pôle Energies & Services regroupe Bouygues Energies & Services, Kraftanlagen, Bouygues Energies & Services InTec et l’ensemble de leurs filiales. Il succède à Olivier-Marie Racine qui quitte le groupe. Pierre Vanstoflegatte sera président d’Axione et représentera Bouygues Construction dans les structures de gouvernance de Kraftanlagen et Bouygues Energies & Services InTec, ainsi que dans Construction venture, structure du groupe pour le soutien des start-up. Il devient membre du comité exécutif de Bouygues Construction.
 
eau2Intertas 30.06.20 : (Communiqué) L’agence de l’eau consacre une enveloppe financière de 180 millions d’euros qui vise à soutenir la commande publique dans le domaine de l’eau.
Avec cet appel à projets, l’agence de l’eau souhaite accélérer le lancement d’actions favorables au bon état des eaux, freinés par la crise sanitaire, et soutenir la reprise des investissements dans le domaine de l’eau, en faveur des services d’eau et d’assainissement mais aussi de la protection de la ressource en eau, de la restauration de la biodiversité et des milieux aquatiques, de la lutte contre les pollutions et des économies d’eau, autant de priorités de la feuille de route issue des Assises de l’eau. Cliquez-ici pour lire le communiqué
 
Intertas 30.06.20 : Iliad (Free) prend une participation minoritaire de 30% dans Instadrone, réseau d'opérateurs de captation par drone et traitement de la donnée, après le lancement de son fonds de solidarité Solid-19.
Selon Iliad Instadrone est le premier réseau d'opérateurs de captation par drone et traitement de la donnée sous licence de marque en France est l'un de ses fournisseurs les plus innovants. Créée en 2014, la structure compte aujourd'hui 23 agences en France et 4 à l'étranger. Depuis 2016, elle s'est spécialisée dans la récupération et l'analyse de données techniques pour les secteurs industriels (énergie, BTP, environnement…) en développant son propre bureau d'études radio et géomatique.
L'entrée du groupe Iliad dans le capitald'Instadrone va leur permettre de développer encore plus de prestations pour le BTP.
 
Intertas 25.06.20 : Ergon Capital est entré en négociations exclusives en vue d'acquérir une participation majoritaire au sein du groupe français Telenco, actif dans les équipements télécoms.
Fondée en 1999 dans les Alpes françaises, l'entreprise est spécialisée dans la production et la distribution d'équipements passifs (câbles, armoires de rue...) et pour techniciens dans les télécoms. Une activité qui lui permet, avec des ventes dans plus de 50 pays, de générer quelque 120 millions d'euros de chiffre d'affaires, fort de plus de 300 collaborateurs.
 
Intertas 25.06.20 : (communiqué) La Fédération des SCOP du BTP adopte un nouveau logo.
Le nouveau logo s’inscrit dans une forme de modernité, tourné vers l’avenir, exprimant la place de la Fédération des SCOP du BTP située à la confluence des sociétés coopératives et du secteur du Batiment et des Travaux Publics. Cliquez-ici pour lire le communiqué
 
DLRIntertas 24.06.20 : (communiqué) Les distributeurs de matériels de BTP et de manutention au cœur de la relance économique pour accompagner la transformation de leurs secteurs clients construction, travaux publics, industrie, commerce, logistique…
Plus que jamais dans l’actuel contexte, les clients professionnels en recherche de matériels de BTP/construction et de manutention (neufs ou d’occasion), qui leur garantissent des solutions économiquement fiables, à la pointe des dernières technologies et respectueuses des réglementations environnementales les plus strictes, peuvent se tourner vers les réseaux de distributeurs dans toute la France : ces derniers vont leur apporter des solutions fiables, spécifiquement adaptées à leurs besoins et leur identité, au moment où ils vont devoir pouvoir compter sur leur matériels pour accompagner le redressement de l’économie de la Nation. Lire la suite du communiqué
 
Resilience : résistance aux chocs -edito SERFIMIntertas 22.06.20 : Le Groupe SERFIM a, dans des délais très courts, grâce à la mobilisation des équipes et en lien très étroit avec leurs clients et fournisseurs, pu sécuriser et stopper ses missions non essentielles.
Près de 350 salariés ont poursuivi leur travail, à distance. Plus de 200 autres étaient sur le terrain de façon à assurer les services d’astreinte ou les activités d’utilité publique : collecte d’ordures ménagères ; tri et recyclage ; traitement des fuites de gaz ; claquage de câbles électriques ; maintenance de pipe-line de produits pétroliers ; gestion et sécurité des transports urbains (feux tricolores, vidéosurveillance), des réseaux de télécommunication ou des équipements de bâtiments hospitaliers… Cliquez-ici pour lire la suite
 
Intertas 19.06.20 : (communiqué) Bruno Cavagné a été réélu Président de la Fédération Nationale des Travaux Publics pour un troisième mandat de trois ans, à l’issue d’une Assemblée Générale exceptionnellement « digitale » qui s’est tenue ce jeudi 18 juin.
Il préside la FNTP, qui réunit 8000 entreprises de travaux publics et 300 000 salariés, depuis 2013. Pour ce troisième mandat de « combat », qui s’ouvre dans une période de crise sanitaire et économique inédite, la FNTP milite pour l’adoption de deux plans de relance :
Un plan d’urgence pour soutenir l’investissement public local face à un risque d’effondrement de la commande publique locale ; Un plan de transformation au service de la transition écologique en investissant dans les infrastructures. Pour ce dernier mandat, il sera entouré d’une équipe renouvelée représentative des métiers, des territoires et des typologies d’entreprises de travaux publics. Cliquez-ici pour lire le communiqué
 
BourkelsIntertas 19.06.20 : Grégory Roures, le dirigeant de Bourkels spécialisé dans les TP, VRD et Réseaux, vient de lancer une franchise pour les TP, qui va offrir la possibilité de créer des entreprises en choisissant leurs activités et leurs clients.
Avec plus de 20 années d’expériences dans les Travaux Publics; de la conduite de Travaux à la gestion de centres de profits en passant par le service QSE, Grégory Roures, a pu connaigregory roures franchise travaux publics bourkelstre et maitriser l’ensemble des méthodologies et organisations des groupes du BTP. Fort de son  expérience, il a décidé de devenir son propre patron en rachetant une entreprise locale et en mettant en œuvre sa méthodologie. Synthétisées, optimisées et adaptées, ces méthodes lui permettent de se différencier de la concurrence. Elles lui permettent également de rassurer ses clients et surtout elles lui permettent d’augmenter les résultats.
Aujourd’hui la volonté de Grégory Roures est claire, elle est d’offrir la possibilité aux nouveaux entrepreneurs de devenir maître de leur avenir. Pour créer la franchise, Grégory Roures a mis en place un réseau de partenaires, comptable, banque, avocat, ... Les futures entrepreneurs seront formés et bénéficieront d’un accompagnement complet au niveau du montage de la structure, de l’organisation et de la gestion. Ils auront accès à des outils et supports utiles comme par exemple ils pourront accéder à tous les appels d’offres, le suivi de chantier en ligne, ... Les futures entrepreneurs auront grâce à la franchise, une structure et l’organisation d’un groupe avec la liberté d’une TPE. Pour en savoir sur la franchise cliquez-ici
 
Intertas 18.06.20 : Consultez le communiqué signé par les présidents de la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP), de l'Union des Industries de l’Eau (UIE) et des Canalisateurs qui unissent leurs forces pour faire des Agences de l’eau le fer de lance de la relance.
Ils proposent de les autoriser à avoir recours à l’emprunt à hauteur de 5 milliards d’euros afin de co-financer la mise à niveau des infrastructures dans la lutte contre le changement climatique et de supprimer le plafond mordant afin de soutenir les investissements nécessaires à la transition écologique.
 
Intertas 17.06.20 : Selon l’étude commandée par Infranum et réalisée par les cabinet EY et Tactis, les déploiements de fibre optique en France seront 20 % en dessous des objectifs en 2020. Peu d'entreprises pensent fermer mais il faudra absorber un surcoût sur le long terme.
Malgré la crise du coronavirus, les déploiements se sont poursuivis se réjouit Etienne Dugas, le président d'InfraNum, l'association qui regroupe les industriels du secteur. Après être tombés, très bas fin mars, à 30 % du rythme nominal, nous avons pu remonter dès avril avec l'aide du gouvernement.
Le coronavirus empêchera la filière d'être au rendez-vous de 2020 . Un million de lignes prévues ne seront pas réalisées, sur un objectif de 5,3 millions. Elle retombera cette année sous son rythme de 2019.
Les entreprises du secteur ont perdu 36 % de chiffre d'affaires en moyenne pendant la crise, et un tiers a des problèmes de trésorerie à court terme. Seulement 11 % des entreprises du secteur envisagent de licencier. Et quasiment aucune liquidation n'est à déplorer. L'activité a retrouvé 75 % de son niveau d'avant-crise dès le 11 mai. Elle devrait atteindre 90 % en septembre. L'objectif de 2022 pourrait être tenu, à condition d'accélérer légèrement pendant les deux dernières années.
Pendant le confinement, le déploiement d'une prise de fibre optique coûtait 17 à 23 % de plus qu'en période normale. Actuellement, il faut compter 11 à 17 % de plus. Et le nouveau normal sera un surcoût de 4 à 8 %. La question sur toutes les lèvres est désormais : qui va payer ? Etienne Dugas assure que chacun devra prendre sa part dans l'effort entre opérateurs, collectivités et sous-traitants.
 
Intertas 11.06.20 : (communiqué) Le projet de loi de finances rectificative présenté le 10 juin en conseil des ministres est extrêmement déceptif car à contretemps des besoins des entreprises de travaux publics.
Le Gouvernement reste concentré sur la reprise au lieu de se projeter sur la relance. Il s’agit d’une occasion historique de manquée qui aurait permis d’éviter l’effondrement du secteur de la construction d’ici la fin d’année 2020 et le début d’année 2021. Les conséquences seront lourdes pour les entreprises et pour l’emploi du secteur. Le Gouvernement s’entête à distinguer dans le temps reprise et relance, renvoyant le deuxième chantier en 2021 malgré les besoins immédiats pour éviter l’effondrement de l’activité dans les mois à venir. Pendant que les donneurs d’ordre publics et les ménages accumulent de l’épargne de précaution, les appels d’offres s’épuisent et le spectre d’une deuxième vague de crise, à partir de septembre et jusqu’au début de l’année 2021, dans la construction se précise. Cliquez-ici pour lire la suite du communiqué
 
Intertas 04.06.20 : Vendredi 29 mai, le gouvernement a présenté un plan global d'urgence pour les collectivités de 4,5 milliards d'euros, dont 2,7 milliards d'euros pour les départements et 1,75 Md pour les communes et les intercommunalités.
Le gouvernement a présenté ce plan global d'urgence de 4,5 milliards d'euros, pour aider les collectivités à se relancer. Selon les estimations du gouvernement, les collectivités dans leur ensemble devraient voir leurs recettes diminuer d'environ 7,5 milliards d'euros en 2020. Il attribuera 2,7 milliards d'euros pour les départements - sous forme d'avances étalables sur trois ans et destinées à compenser l'effondrement des droits de mutation - et 1,75 Md pour les communes et les intercommunalités.
 
Intertas 04.06.20 : Selon la dernière enquête de la FNTP, les entreprise de TP mettront des mois à retrouver une activité normale à la suite du covid-19 et tablent sur une chute de 20% de leurs revenus cette année.
Dans cette enquête, il faut retenir : A 99%, les entreprises de TP sont de nouveau en activité - Il manque 1/3 d’activité pour le mois de mai 2020 par rapport à mai 2019 - Seulement la moitié des entreprises considèrent qu’elles pourront retrouver leur niveau d’activité dans les prochains mois - 75% des entreprises sont préoccupées par le niveau des appels d'offre - Les délais de paiement et la hausse des coûts de production sont des sujets importants pour plus de 40% des entreprises - 20% des entreprises pensent diminuer leurs effectifs permanents et 37% des entreprises envisagent de baisser leurs effectifs d’apprentis.
 
Intertas 30.05.20 : Afin de prévenir les pénuries d’eau dans l’UE, le Parlement européen a adopté un règlement sur la réutilisation de l’eau recyclée.
La nouvelle législation du Parlement Européen définit pour la première fois des exigences de qualité minimales au niveau européen pour l'eau recyclée (c'est-à-dire les eaux usées urbaines qui ont été traitées dans une station de recyclage) afin qu'elle puisse être utilisée pour l'irrigation agricole de manière sûre, en protégeant les personnes et l’environnement. Le texte a été adopté sans vote à l’ouverture de la plénière.
Les nouvelles règles visent à garantir que les eaux usées traitées soient plus largement réutilisées afin de limiter l'utilisation des masses d'eau et des nappes phréatiques. La baisse du niveau des nappes phréatiques, due en particulier à l'irrigation agricole, mais aussi à l'utilisation industrielle et au développement urbain, est l'une des principales menaces qui pèsent sur l'environnement aquatique de l'UE.
‘‘Ce vote marque une étape importante dans la transition vers une économie circulaire pour les ressources en eau. De cette manière, étape par étape, nous obtenons des résultats concrets en faveur de l’environnement’’, a déclaré la députée en charge du dossier ... Pour lire la suite cliquez-ici
 
Intertas 27.05.20 : Communiqué de presse du DLR relatif à la réponse facile, rapide et efficace que constituent les cabines sanitaires mobiles autonomes pour faire face aux contraintes sanitaires liées à la crise du Covid-19.
Ce début d’année 2020 est particulièrement riche en événements pour les membres de la Commission Sanitaires et Unités Mobiles (SUM) de DLR...
Après avoir publié un guide de préconisations simplifié et rationnalisé concernant l’utilisation des installations sanitaires mobiles (base-vie mobiles et cabines sanitaires mobiles autonomes), destinées principalement à être placées à proximité des travailleurs sur les chantiers de courte durée, les membres de la Commission SUM se sont mobilisés dès le début de la pandémie pour pouvoir proposer rapidement leurs matériels en nombre suffisant, dans tous les endroits où l’urgence sanitaire était devenue primordiale.
En effet, la facilité et la rapidité avec lesquelles les cabines sanitaires mobiles autonomes sont mises en place permettent d’offrir une hygiène maximale en n’importe quel lieu, et de garantir la distanciation sociale désormais indispensable.
Puis, très rapidement, les loueurs se sont organisés pour pouvoir fournir des lave-mains, savons et gels hydro-alcooliques dans les endroits où rien n’était prévu, se conformant ainsi aux préconisations du guide de relance d’activités édité par l’OPPBT. Cliquez-ici pour lire la suite du communiqué
 
Cerema - data.gouv.frIntertas 23.05.20 : A l'occasion de la neuvième édition des Etats généraux des RIP, les 19 et 20 mai 2020, toute virtuelle, le Cerema publie son 6ème bilan annuel des projets de RIP 2G qui ont répondu à l'appel à projets France Très haut débit.
Entre les premiers dossiers déposés en 2011 et les derniers en 2019, une évolution vers toujours plus d'ambition FttH pour les territoires s'est nettement dégagée. Il reste malgré tout à faire un dernier effort pour viser l'objectif ultime d'une France 100% fibrée. Consultez le détail des chiffres donné dans ce bilan par le Cerema.
 
Intertas 22.05.20 : Plus de 500 participants se sont mobilisés les 19 et 20 mai 2020 à la 9ème édition des États Généraux des RIP. Evénement annuel (organisé virtuellement cette année pour cause de Covid-19) rassemble tous les acteurs des télécoms.
Pendant la période de confinement et au plus fort de l'épidémie du Covid-19, le déploiement de l'Internet fixe à très haut débit a grandement souffert , la filière et l'exécutif planchent sur des mesures pour le relancer.
Heureusement, le vaste chantier de déploiement de la fibre, qui vise à apporter un Internet à très haut débit à tous les Français à l'horizon 2022, n'a pas été totalement paralysé pendant la période de confinement et au plus fort de l'épidémie de coronavirus. Cela a d'abord permis au secteur d'éviter qu'un grand nombre de sous-traitants et de PME, en bout de chaîne, mettent la clé sous la porte, tout en lui permettant de reprendre plus vite les déploiements.
Mais les acteurs de la fibre rencontrent de nombreuses difficultés pour relancer leur activité. Etienne Dugas, à  la tête d'InfraNum, qui fédère les industriels du secteur, souligne que si, aujourd'hui, 70% des équipes en charge du déploiement de la fibre sont de nouveau sur le terrain, leur productivité reste bien moindre qu'avant. Celle-ci souffre logiquement des gestes barrière et précautions indispensables pour contrer le virus. Ce qui fait, mécaniquement, grimper le coût des déploiements. Ce sujet des surcoûts est au coeur des débats. « Nous devons régler ce problème collectivement, entre l'Etat, les collectivités et les industriels », appelle Etienne Dugas. Ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie a suggéré, ce mardi, la création d'un « guide » d'aide à « la prise de décision » pour répartir équitablement les surcoûts. En parallèle, Etienne Dugas demande que l'Etat remette sans traîner du carburant dans la machine. C'est à dire « du cash, le nerf de la guerre », lance-t-il. Etienne Dugas souhaite notamment que le Fonds pour la société numérique (FSN), qui est destiné au financement des réseaux d'initiative publique dans les campagnes, « accélère ses versements ». En outre, il a suggéré la création d'un « fonds de filière », possiblement épaulé par BPIFrance. « Il pourrait prendre des parts capitalistiques minoritaires sous forme de fonds propres dans certaines des entreprises de la filière », suggère le chef de file d'InfraNum. A ce sujet, Julien Denormandie s'est dit ouvert. « Il faut qu'on en parle, mais pourquoi pas » (source La tribune) Consultez CEV : Matériels et accessoires pour la pose de câble
 
Intertas 15.05.20 : Belle initiative de la société In Situ-Experts Hydrauliciens qui ont décidé de former GRATUITEMENT avec des cours par Webcam de 1 H sur Hydrauliques & Electro-Pneumatique & Maintenance MAIS SURTOUT ils versent 1€ par inscrit afin de soutenir une personne en situation de Handicap.
Caroline, 31 ans, est une jeune femme pleine de vie qui a une petite particularité comme elle aime le dire : Un handicap, une maladie génétique évolutive qu’elle apprivoise depuis l’âge de 7 ans, mais qui ne l’empêche pas cependant de voir la vie en rose ! Caroline aimerait comme tout jeune adulte avoir accès à une vie comme tout le monde, elle a eu son permis adapté en août 2016 et souhaiterait maintenant pouvoir en profiter et vivre, pouvoir avoir un travail, des enfants, une vie de famille avec son amoureux et son chien d’assistance Imaé en ayant une voiture adaptée. Cliquez-ici pour en savoir plus et découvrez la vidéo du message de Caroline Vous pouvez vous aussi verser un don du montant de votre choix pour aider Caroline.
Entreprise hydraulique – In Situ expert hydraulicienFondé en 2007 par Patrice LEGENDRE et Pascal BOUQUET,la société In Situ-Experts Hydrauliciens est une équipe d’experts hydrauliciens proposant des prestations et des solutions techniques innovantes en hydrauliques. Ils transmettent leurs “savoir-faire” au service des constructeurs et des utilisateurs et ce, sur tous les métiers de l’hydraulique tant au niveau national qu’international. Leur force est de proposer des solutions sur-mesure pour leurs clients : grands, petits constructeurs et utilisateurs. Leur haut niveau d’expertise permet de bâtir des projets très spécifiques avec précision et créativité pour mener votre entreprise vers l’excellence.
 
Intertas 15.05.20 : Le nouveau formulaire Cerfa (N° 14434*03) DT/DICT de Déclaration de projet de Travaux / Déclaration d’Intention de Commencement de Travaux, est entré en vigueur le 23 avril.
Cette version n°3 du cerfa de Déclaration de projet de Travaux / Déclaration d’Intention de Commencement de Travaux, obligatoire avant d’effectuer des travaux à proximité des réseaux, vient ajouter aux éléments existants une nouvelle nature de travaux et quelques précisions techniques afin d’en faciliter son utilisation. Vous pouvez télécharger ici le nouveau formulaire
Dans cette nouvelle version un nouveau type de travaux, donc un nouvel acronyme fait son apparition concernant les travaux strictement aériens, il s’agit de *FAC pour les travaux qui concernent les façades et toitures. Elle indiquent également l’introduction d’une nouvelle technique de travaux utilisée, il s’agit de la Raboteuse, recycleuse stabilisatrice qui porte l’acronyme *RAB  et une une précision a été effectuée sur certaines techniques de travaux : *TAR : Forage à la tarière devient Forage à la tarière horizontal ou oblique. *RTR : La Raboteuse, trancheuse, recycleuse stabilisatrice RTR devient Trancheuse.
 
SUITE DES ACTUALITES GENERALES
Toutes les actualités de la profession par thème 
Générales  Chantiers  Matériels  Fournitures