actualitesgenerales1
Portail des Travaux Publics & des Réseaux
Services gratuits
News
Adhérents privilégiés
 
 
bandeau
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Risa
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Résultat de recherche d'images pour "intertas tesmec"
 
 
 
Annuaires spécialisés 
 
 
 
 

Prochains événements

 
Adhérents privilégiés   Annuaires spécialisés Institutionnels 
Services gratuits  -  Vidéos
Inscription lettre d'infos
Evénements & Salons  Envoyez vos communiqués
Aprés Evénements Contactez nous
Si vous rencontrez des difficultés ! utilisez cette adresse : info@inter-tas.com 
Toutes les actualités de la profession par thème
Générales Chantiers Matériels Fournitures
LES ACTUALITES GENERALES
COVID 19 : Cliquez ici pour consulter les derniers communiqués des organisations professionnelles, bancaires et mesures fiscales.
 
Intertas 09.04.20 :Le syndicat professionnel des fabricants de fils et câbles électriques et de communication, publie son indicateur industriel trimestriel de déploiement du Très Haut Débit dont les données confirment l’inquiétude de la filière.
Au 4e trimestre de 2019, l’indicateur industriel du Sycabel amplifie la forte baisse du 3e trimestre, de l’ordre là encore de 20% d’un trimestre sur l’autre, alors que l’accélération des déploiements de la fibre optique jusqu’au logement se maintient dans l’Hexagone. Cette tendance baissière semble se prolonger au début de 2020. De plus, la pandémie du Covid-19 à laquelle le monde entier, et la France en particulier, sont actuellement confrontés, accentue la tendance et ne peut qu’accroître l’inquiétude des industriels, tant au niveau de la gestion opérationnelle que de la pérennité des investissements réalisés dans le pays. La gravité de cette situation est très préoccupante alors que le gouvernement rappelle le soutien essentiel de la filière pour la continuité de la vie économique nationale. En cette période de crise, le Sycabel déploie ses efforts pour maintenir l’activité dans un esprit de responsabilité et se déclare prêt à engager tous ses moyens pour assurer la reprise à la sortie de la crise. Cliquez ici pour lire le communiqué
 
Intertas 07.04.20 :  Martin Méry est promu Directeur du Prestataire d'aide (PAD; gestion des DT-DICT) chez Groupe NAT.
Pour la gestion de vos DT-DICT et de vos procédures de chantier, DICT Assistance (service du Groupe N.A.T) s'adapte à vos besoins et exige pour vous la conformité à la réglementation anti-endommagement. La transparence pour mot d'ordre, DICT Assistance vous accompagne : vos démarches sont simplifiées, centralisées et sécurisées sur votre compte professionnel DICT Assistance. Leur offre de gestion de vos procédures de chantier comprend un centre d’appels technique de proximité. Leurs expertes et experts réseaux répondent en temps réel aux sollicitations des usagers, notamment sur les problèmatiques terrain.
Expert des réseaux, le Groupe N.A.T s'est fait un métier de fiabiliser les réseaux pour répondre à la réglementation anti-endommagement. En tant que bureau d'études et de conception (topographie, détection, cartographie, études d'enfouissement, études de déploiement, ...) certifié Prestataire Localisation Réseaux ; En tant que Centre de Formation Sécurité, datadocké et en cours de certification Qualiopi ; En tant que DICT Assistance, reconnu Prestataire d'Appui à la Déclaration par l'Ineris. Imposant la Sécurité comme priorité à toute prestation, le Groupe N.A.T accompagne ses clients avec expertise dans tous ces domaines.
 
La web-conférence en détails - Blogue d'affaires LimeIntertas 07.04.20 :  Covid 19 va booster l’utilisation des web conférences, qui était déjà en plein essor avant l'épidémie. 
Les outils de web conférence permettent de réunir vos salariés, vos clients, vos fournisseurs et vos autres partenaires autour d’une plateforme virtuelle pour une réunion de travail ou un séminaire. 
Tous les participants à la web conférence peuvent communiquer et échanger des données en temps réel à distance. La web conférence est un outil plus complet que la visioconférence car il permet notamment d’échanger des documents en direct. 
La web conférence est un outil qui a deux avantages majeurs : le gain de temps et le gain d’argent. Tenir une web conférence évite les déplacements des participants qui, au lieu de se réunir physiquement à un endroit, n’auront qu’à se connecter de leur bureau à la réunion virtuelle. Les participants ne gaspillent pas de temps à se déplacer, ce qui permet également aux entreprises d’économiser les frais de déplacements. 
Les participants doivent être correctement équipés pour pouvoir participer convenablement à une web conférence : il faut un ordinateur et surtout un bon accès au réseau internet.
 
https://www.edcom.fr/actu/images/reseau-mobile-arcep-4-operateurs.jpgIntertas 06.04.20 : Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR sont qualifiées pour participer aux enchères des fréquences de la bande 3,4 - 3,8 GHz. La tenue des enchères est décalée en lien avec la crise sanitaire.
La procédure pour l’attribution de fréquences de la bande 3,4 ‑ 3,8 GHz en France métropolitaine a été lancée fin 2019 et, au 25 février 2020, les quatre opérateurs de réseaux mobiles métropolitains avaient déposé des dossiers de candidature.
Au terme de l’instruction de ces dossiers, l’Arcep a conclu que : les quatre candidats sont qualifiés ; les quatre candidats ont souscrit aux engagements prévus par le cahier des charges et pourront obtenir chacun, au terme de la présente procédure et pour un montant de 350 M€, un bloc de 50 MHz. Les quatre candidats sont désormais autorisés à participer à la phase d’enchère pour l’attribution des 11 blocs de 10 MHz encore disponibles dans la bande 3,4 ‑ 3,8 GHz.
Les circonstances actuelles de crise sanitaire n’ont pas permis de conduire les préparatifs nécessaires à l’organisation matérielle de cette enchère, initialement prévue au mois d’avril. Il en résulte un décalage, dont la durée dépendra de celle de la crise sanitaire. La date de tenue de l’enchère sera fixée par l’Arcep en fonction de l’évolution de la situation.
En parallèle, l’Arcep poursuit ses travaux sur les questions sociétales et environnementales liées au numérique et à l’évolution des réseaux.
 
Intertas 04.04.20 : InfraNum plaide pour un plan de continuation des infrastructures numériques. Dans cette crise sanitaire exceptionnelle, les réseaux et services télécoms ont montré leur caractère vital, que ce soit pour les particuliers comme les professionnels.
Si l’action du Gouvernement a permis de faciliter les activités de maintenance des réseaux de télécommunications, la fédération InfraNum s’inquiète pour les activités de déploiement et de production. Le Plan France Très Haut Débit, lancé en 2013 et représentant plus de 20 milliards d’euros d’investissement en construction de réseaux, pourrait être stoppé d’ici la fin du mois, avec des conséquences économiques et sociales dramatiques.
Une nouvelle fois, la filière s’est mobilisée pour relever un défi industriel : maintenir le service et la qualité des réseaux Internet pourtant utilisés dans des conditions inédites. Dès le 19 mars dernier, la fédération rencontrait la DGE, l’ARCEP, le Ministère de la Cohésion des Territoires et le commissaire à la sécurité afin d’organiser la filière en présence du COVID 19. Elle faisait alors état de l’ensemble des difficultés rencontrées – administratives, sanitaires et logistiques – afin d’y remédier. Cliquez ici pour lire la suite
 
Congrès FNCCR (Fédération Nationale des Collectivités Concédantes ...Intertas 03.04.20 : En cette période de pandémie du COVID-19, les services d’eau qui ont déjà mis en œuvre des éléments de PGSSE (plans de gestion de la sécurité sanitaire des eaux) sont notamment plus en capacité de concevoir et de mettre en œuvre un plan de continuité de l’activité.
Bientôt obligatoires, ces Plans de Gestion de la Sécurité Sanitaire des Eaux, ou PGSSE, vont contribuer au respect des nouvelles normes de qualité de l’eau potable, en application des directives de l’OMS et de l’Union européenne (directive eau potable à venir en 2020) par la mise en œuvre d’une démarche d’analyse des risques et d’amélioration continue. En France, plusieurs collectivités locales responsables de la distribution d’eau ont déjà engagé la démarche des PGSSE. La FNCCR les a interviewées et partage au travers d’un court métrage (12 minutes) leurs témoignages et retours d’expérience. Cliquez ici pour lire la suite
 
Intertas 02.04.20 : (communiqué) Selon le sondage réalisé par la Fédération des travaux publics auprès de ses adhérents confirme que les entreprises ne sont pas prêtes à reprendre leur activité sur les chantiers.
Aujourd’hui, 80% des entreprises sont en arrêt total, moins de 10% des entreprises ont pu maintenir plus de 25% de leur activité. Alors que les collectivités locales et les entreprises publiques semblent privilégier l'arrêt ou l'ajournement des chantiers, l'Etat semble ne pas se prononcer pour une majorité des chantiers. Le décalage de paiement ou les annulations de commandes restent encore, à ce stade de la crise, encore relativement faibles, sauf pour la clientèle privée.
La problématique d’approvisionnement en matériaux / matériels est généralisée. Elle concerne 90% des entreprises, et pour tout type de matériaux / matériels. Elle résulte principalement de la fermeture des sites des fournisseurs, industriels ou distributeurs. Les mesures de protection ne peuvent être respectées étant donnée l'insuffisance d'approvisionnement des produits de sécurité. Pour une grande majorité des entreprises, les salariés sont en arrêt. La quasi-totalité des entreprises a fait une demande d’activité partielle. Seules 1% des entreprises ont essuyé un refus, mais la plupart ont rencontré des difficultés dans leur démarche. Une reprise d’activité ne pourra être envisagée dans le contexte de crise actuel que sur des niveaux d’activité très partiels. 58% des entreprises considèrent qu’aucun de leur chantier ne revêt un caractère d’urgence. Seules 5% pensent que plus de la moitié de leur activité répond à ce critère d’urgence. 61% des entreprises estiment qu’elles pourraient mobiliser plus de la moitié de leurs effectifs. La question des difficultés d’approvisionnement reste centrale (pour 83% des entreprises) ainsi que les problématiques d’hébergement/restauration (69%) pour les salariés en déplacement. Cliquez ici pour lire la suite
 
Intertas 30.03.20 : La pandémie de Coronavirus et les restrictions liées provoquent de multiples blocages dans le Plan France très haut débit. Le déploiement de la fibre dans l’hexagone est au ralenti et même à l’arrêt dans certaines zones.
La crise sanitaire va t-elle remettre en cause les objectifs du plan THD, à savoir apporter la fibre à 80% des foyers français d’ici 2022 ? S’il est encore trop tôt pour le dire, les déploiements sont à l’heure actuelle quasi-figés, un retard non évalué pour le moment est donc à prévoir. « C’est de plus en plus difficile de travailler, indique dans les lignes des Echos Etienne Dugas, le président d’Infranum. Pour la fédération des industriels du secteur, “le risque aujourd’hui est qu’il n’y ait aucune nouvelle prise installée au deuxième trimestre ». Après avoir déployé 4,8 millions de prises en 2019 et s’être montré très rassurant sur sa capacité à tenir les objectifs en continuant à ce rythme, le secteur subit donc actuellement de plein fouet la crise sanitaire. Cliquez ici pour lire la suite.
 
Choisir une banqueIntertas 27.03.20 : L’Etat rend prioritaire le respect des délais de paiement interentreprises, avec pour levier l’accès au financement bancaire.
C’est un des dispositifs-clés du soutien de l’Etat à l’économie durant la crise : les prêts bancaires aux entreprises sont garantis à hauteur de 300 Mds €. Une arme massive pour consolider la trésorerie des entreprises, puisque ce prêt pourra atteindre trois mois de chiffre d’affaires 2019. Mais attention, comme le rappelle Patrick Martin, président délégué du Medef, dans une interview accordée à Négoce : il faudra, pour en bénéficier, avoir respecté ses échéances de paiement fournisseurs. Une exigence de l’Etat, qui ne veut pas voir la situation se dégrader sur le front du crédit interentreprises, qui pourrait entraîner le pays dans une crise économique bien plus profonde. De l’artisan au grand groupe, toutes les entreprises sont concernées : il faut payer à temps ses fournisseurs. Quitte à financer sa trésorerie auprès de son banquier !
 

Derniers communiqués des organisations professionnelles, bancaires et mesures fiscales

Les organisations professionnelles du BTP se mobilisent pour créer les modalités d'une reprise progressive des chantiers dans des conditions sanitaires qui protègent les employeurs et les salariés. Pour les organisations professionnelles du Bâtiment et des Travaux Publics, face à la soudaineté et à l’ampleur exceptionnelle de la crise sanitaire actuelle, la protection des salariés est une priorité absolue.
 
Selon le sondage réalisé par la FNTP auprès de ses adhérents confirme que les entreprises ne sont pas prêtes à reprendre leur activité sur les chantiers. Aujourd’hui, 80% des entreprises sont en arrêt total, moins de 10% des entreprises ont pu maintenir plus de 25% de leur activité. Alors que les collectivités locales et les entreprises publiques semblent privilégier l'arrêt ou l'ajournement des chantiers, l'Etat semble ne pas se prononcer pour une majorité des chantiers. Le décalage de paiement ou les annulations de commandes restent encore, à ce stade de la crise, encore relativement faibles, sauf pour la clientèle privée.
 
 
 
logo Gouvernement république Française - Liberté égalité fraternitéConsultez les vingt-cinq ordonnances prises en application de la loi d’urgence n° 2020-290 du 23 mars 2020 pour faire face à l’épidémie de Covid-19 qui ont été présentées en conseil des ministres. Les 25 ordonnances visent à faire face à la situation économique et sociale du pays face à la pandémie de coronavirus. Les dispositions comprennent des mesures de soutien aux entreprises, aux minima sociaux ainsi que des mesures régaliennes et des modifications importantes de l'organisation du travail dans certaines branches.
 
Prêt Garanti État : 300 milliards d'euros pour soutenir les entreprises impactées par le Covid-19. Jusqu’au 31 décembre prochain, les entreprises de toutes tailles, quelle que soit leur forme juridique (société, commerçants, artisans, exploitants agricoles, professions libérales, micro-entrepreneurs, associations et fondations ayant une activité économique, etc.), à l’exception des sociétés civiles immobilières, des établissements de crédit et des sociétés de financement, pourront demander à leur banque habituelle un prêt garanti par l’État pour soutenir leur trésorerie.
Consultez le dossier de la FNTP mis à jour en permanence car la situation évolue quotidiennement. L’épidémie de Coronavirus a des conséquences sur la vie de nos entreprises et sur les salariés des TP. La FNTP vous informe et vous accompagne pour faire face aux difficultés que vous pourriez rencontrer et répondre aux questions spécifiques que vous pouvez vous poser.
 
Consultez le "Fil d'infos COVID-19" de la FNCCR pour les collectivités et opérateurs "eau" : Le fil d'infos COVID-19 vise à fournir aux responsables des services publics du cycle de l'eau, au fur et à mesure, diverses informations sur la situation liées à la pandémie COVID19, les mesures engagées ou à prendre, l'action de la FNCCR etc.
 
Pour freiner le coronavirus : 5 Gestes "barriere"
PRÉVENTION : Restez chez vous - MAINS : Lavez-les souvent
COUDE : Toussez dedans - VISAGE : Évitez de le toucher - DISTANCES : Gardez-les
 
 
Intertas 26.03.20 : Intertas.fr devait aujourd'hui 26 mars 2020 participer au 16ème Forum de la Topographie à Egletons. Mais ce n'est que partie remise, nous nous retrouverons bientôt et avec un plaisir décuplé ! En attendant prenez soin de vous et de vos proches.

Consultez nos adhérents privilégiés qui contribuent à cette activité

 

 

 

bandeau

 

Résultat de recherche d'images pour "intertas tesmec"

 

 

 

 

 

 

 
Intertas 25.03.20 : Dans le cadre des mesures de prévention liées à la lutte contre la propagation de l’épidémie du Covid-19, le CCCA-BTP se mobilise.
Le CCCA-BTP propose aux organismes de formation aux métiers du bâtiment et des travaux publics un dispositif exceptionnel d’accompagnement et de conseil pour la mise en place de modalités de formation à distance.
Vous trouverez : Des ressources pédagogiques (capsules de formation, tutoriels, sites Internet de référence…) en enseignement général et professionnel, ainsi qu’en matière de santé et sécurité au travail, avec l’indication du niveau de formation des apprentis auxquelles elles s’adressent.
Des solutions et outils numériques créés par le CCCA-BTP, qui peut vous accompagner dans leur déploiement : application interactive Net Parcours Alternance BTP (NPA BTP), plateforme LMS Aptyce.
Un dispositif d’accompagnement méthodologique, pour accompagner au mieux les organismes de formation dans la gestion de la crise et permettre aux équipes pédagogiques de mettre en place des solutions opérationnelles de formation à distance.
 
Vidéo Girl's week 3MTPMIntertas 21.03.20 : La filière de la maintenance des matériels de TP construction et de manutention lance la « Girls’ Week 3MTPM 2020 ». A cette occasion, une série de vidéos est diffusée.
L’objectif est de promouvoir les métiers de la filière auprès d’un public de collégiennes, lycéennes ou encore d’étudiantes et leur démontrer que ces métiers souvent perçus comme « masculins » sont tout à fait accessibles aux femmes et qu’ils offrent de multiples débouchés.
La mise en œuvre et la maintenance des matériels de travaux publics et de manutention nécessitent un nombre important de mécaniciens/nes et techniciens/nes spécialisés/ées et leur offrent de réelles opportunités de carrière dans des métiers attractifs et diversifiés. Ces métiers sont trop souvent méconnus. Aussi, devant les difficultés de recrutement auxquelles sont confrontées les entreprises de la profession, les 3 organisations professionnelles regroupant l'ensemble des acteurs de la filière – constructeurs, distributeurs et loueurs – Cisma, DLR et Seimat, se mobilisent-elles pour : Cliquez ici pour lire la suite
 
Il y a mieux pour se protéger du bruitIntertas 19.03.20 : A l’occasion de la Journée nationale de l’audition, le 12 mars, l’OPPBTP déploie la campagne « Contre le bruit, j’agis » destinée à sensibiliser les acteurs du BTP au risque bruit.
L’organisme rappelle l’omniprésence de ce risque dans le BTP et les moyens de lutter contre ses effets sur la santé des salariés.
« Contre le bruit, j’agis » : c’est le nom de la campagne inédite de l’OPPBTP lancée à l’occasion de la Journée nationale de l’audition, le 12 mars, pour sensibiliser les acteurs du BTP au risque bruit, encore trop méconnu. Les entreprises pourront recevoir des conseils pour limiter ce risque et découvrir les solutions de prévention. Elles pourront aussi bénéficier d’offres proposées par neuf fabricants d’équipements de protection individuelle, partenaires de l’Organisme.
Présent dans tous les métiers du BTP, le bruit est un enjeu majeur de prévention. En premier lieu, l’entreprise qui souhaite agir en la matière doit se pencher sur les mesures de prévention collectives. Cliquez ici pour lire la suite
 
Intertas 16.03.20 : (communiqué) Altitude Infrastructure THD boucle plus de 190 M€ de financement pour déployer le Réseau d’Initiative Publique Fibre Optique de l’Yonne.
Suite à la signature, en février 2020, de la Délégation de Service Public attribuée à Altitude Infrastructure THD pour la construction, l’exploitation, la maintenance et la commercialisation du réseau THD de l’Yonne, l’opérateur annonce aujourd’hui le bouclage du financement privé de ce projet.
Yconik, le réseau THD de l’Yonne vise à couvrir 100% des Icaunais en fibre optique. Dans le cadre de la Délégation de Service Public concessive de 30 ans qui lui a été attribuée, Altitude Infrastructure THD a pris deux engagements forts : un déploiement industriel (près de 120.000 prises seront construites en 36 mois) et un financement privé complet du réseau (aucune subvention publique). Le bouclage du plan de financement a permis de mobiliser 190,6 millions d’euros couvrant l’investissement total porté par Yconik sur la durée de la Délégation de Service Public. Altitude Infrastructure THD est actionnaire exclusif d’Yconik (100%).
Le projet est financé par un pool de 6 établissements prêteurs : Société Générale, Natixis, Caisse d’Epargne Bourgogne Franche-Comté, NORD/LB, Banco Sabadell et La Banque Postale. Cliquez ici pour lire la suite
 
Intertas 09.03.20 : La société de courtage d’assurances NOVELLIANCE propose des assurances sur-mesure pour les Entreprises de Détection de Réseaux Enterrés.
Novelliance est partenaire de la FNEDRE (Fédération Nationale des Entreprises de Détection de Réseaux Enterrés). Novelliance met à disposition des contrats d’assurances Responsabilité Civile Professionnelle et Tous Risques Matériels qui tiennent vraiment compte des méthodes et des technologies que vous utilisez au quotidien afin de vous permettre d’exercer votre activité en toute sérénité.
Leur contrat propose d’office une large définition de votre activité professionnelle et couvre les 4 grandes activités de votre métier : Détection de réseaux - Géo référencement - Essai de pression - Réalisation d’études.
Avec Novelliance, vous bénéficierez de contrats simples, adaptés à votre profession, sans mauvaise surprise et surtout avec des garanties et des prix compétitifs. Pour en savoir plus cliquez ici
 
Intertas 07.03.20 : Réponse au  sénateur Patrice Joly qui souhaitait connaître les mesures que le gouvernement compte mettre en œuvre pour aider les communes au déploiement de la fibre optique dans les territoires ruraux et de montagne.
Depuis la loi Elan, le propriétaire d'un terrain a l'obligation de procéder à l'élagage de la végétation afin de permettre le bon déploiement d'un réseau aérien de fibre optique. Cependant dans les zones rurales ou de montagne qui possèdent des centaines de kilomètres de voiries bordées de végétations abondantes, des travaux de défrichage et d'élagage sur le domaine public sont indispensables pour que le plan national France très haut débit se poursuive. Dans ce contexte, un sénateur, Patrice Joly (Nièvre - SOCR), indique que "des dispositifs de soutien aux maires de communes rurales existent, mais [que] les procédures sont longues, complexes, voire impossibles à appliquer en l'état, notamment en ce qui concerne la répercussion des coûts des travaux à l'opérateur préalable". Il souhaiterait donc connaître les mesures que le gouvernement compte mettre en œuvre pour aider ces communes. QE n°12555, réponse à Patrice Joly (Nièvre - SOCR), JO Sénat du 27 février 2020
 
Intertas 27.02.20 : Les promoteurs et leurs représentants ne peuvent pas se prévaloir de l'absence d'un décret d'application pour ne pas respecter leurs obligations en matière de fibrage des lotissements neufs.
Le sénateur Patrick Chaize constate le blocage du déploiement de la fibre optique dans certains lotissements, alors que celui-ci est prévu par l'article 118 de la loi n° 2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques. Des promoteurs et leurs représentants refusent d'appliquer cette disposition, "arguant de l'absence d'un décret d'application spécifique aux lotissements", avance le parlementaire. Dans ce contexte, il demande au gouvernement de préciser son interprétation dudit article 118, et d'adopter des mesures pour permettre le fibrage effectif des lotissements. Cliquez ici pour lire la réponse du ministre
 
L'agglomération grenobloise aura son métrocable pour 2023Intertas 26.02.20 : Le groupe isérois Poma va enfin jouer à domicile en décrochant le chantier du futur métrocâble de Grenoble.
POMA a en effet remporté l'appel d'offre lancé par le SMAAG ( syndicat mixte des mobilités de l'aire grenobloise) pour la construction à l'horizon 2023 d'une liaison par câble entre St Martin le Vinoux et Fontaine, enjambant la presqu'île scientifique. Un projet de quelques 57 millions d'euros, inspiré de celui que le groupe isérois a construit à Médellin en Colombie. Objectif : une livraison pour 2023. "C'est une vraie fierté que ce soit chez nous, en Europe, en France, à Grenoble. Après en avoir fait tout autour du monde, Grenoble c'est vraiment une belle étape pour nous, pour l'entreprise", explique Jean Souchal. Le PDG de POMA qui sait que le chemin est encore long, notamment en raison d'éventuels recours.
 
logo CDC site webIntertas 26.02.20 : Altitude Infrastructure THD et la Banque des Territoires ont levé 42,5 M€ pour développer deux nouveaux projets de THD en Occitanie via la holding Alto dédiée aux investissements des réseaux d’initiative publique très haut débit (RIP THD) .
La holding ALTO a été créée par Altitude Infrastructure THD en 2016 et la Banque des Territoires est entrée à son capital en 2017. Elle était jusqu’alors dédiée à six des réseaux de l’opérateur Altitude Infrastructure THD (Vannes Agglo Numérique, THD 83, Resoptic, Provence Alpes ConnecT, THD 06 et Manche Fibre). Le développement de l’opérateur (17 RIP en cours – plus de 3 millions de prises contractualisées et à déployer d’ici 2023) l’amène à intégrer deux nouveaux projets dans le périmètre Alto : Emeraude THD (Aude) et THD66 (Pyrénées-Orientales). C’est dans ce contexte qu’Altitude Infrastructure THD et la Banque des Territoires ont réalisé une levée de fonds de 42,5 M€. Cet apport servira à financer les coûts de déploiement et de commercialisation de ces réseaux, ainsi que les fonds de soutien aux usages numériques que l’opérateur engage pour l’accompagnement des initiatives numériques sur ces territoires. Cliquez ici pour lire la suite
 
Intertas 24.02.20 : Un nouveau cahier des charges pour le financement des réseaux d’initiative publique vient d'être publié, pour permettre la généralisation de la fibre optique sur l’ensemble du territoire, à l’horizon 2025.
Dans le cadre du plan France très haut débit, 75 % des départements ont déjà prévu la généralisation de la fibre optique sur leur territoire d’ici 2025. Dans les 25 départements restants, l’État a décidé de mobiliser 280 millions d’euros, en appui aux collectivités territoriales, qui peuvent désormais solliciter l’aide de l’Etat dans le cadre du nouveau cahier des charges mis en ligne, après une consultation publique qui a permis de recueillir plus d’une vingtaine de contributions des acteurs du secteur.
Les porteurs de projet peuvent dès aujourd’hui et jusqu'au 15 septembre 2020 déposer leur dossier de demande de financement à l’adresse suivante : http://cdcinvestissementsdavenir.achatpublic.com
 
Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse - établissement public de l'État  (vers la page d'accueil.)Intertas 22.02.20 : En 2019, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a soutenu 3 050 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour améliorer la qualité des eaux et des milieux aquatiques, en Rhône-Méditerranée et Corse.
Elle leur a accordé 300* millions d’euros d’aides financières dont la moitié a soutenu les actions des territoires qui contribuent à s’adapter au changement climatique, un enjeu majeur du programme "Sauvons l’eau" 2019-2024 de l’agence de l’eau. La bonne prise en compte de l’adaptation au changement climatique est d’ailleurs une des conditions de la contractualisation pluri-annuelle entre l’agence de l’eau et les Etablissements publics de coopération intercommunale ou les structures de bassin versant. Ainsi, au cours de l’année 2019, l’agence s’est engagée sur 59 territoires pour un montant total d’aides de 291 M€ sur 3 ans dans le cadre de contrats permettant de mieux cibler les actions au regard des priorités du programme "Sauvons l’eau" et des enjeux locaux. Cliquez ici pour lire la suite
 
Intertas 20.02.20 : Le Syndicat Départemental d'Energie et d'Equipement du Finistère et Eiffage Energie Systèmes ont officialisé le lancement du premier territoire connecté à l'échelle d'un département.
Le Sdef et Eiffage Energie Systèmes vont mettre à disposition sur l'ensemble du département, à l'exception de la métropole de Brest, un service de territoire connecté. Ce service permettra aux collectivités finistériennes de disposer d'outils pour maitriser et piloter la mise en œuvre de leurs politiques publiques dans les domaines de l'efficacité énergétique et financière appliqués aux services publics en réseaux, mais aussi dans le domaine de la relation au citoyen.
Un territoire connecté prévoit : - le suivi et la télégestion des réseaux d’éclairage publics des communes - la télérelève des compteurs de sectorisation ainsi que la détection et l’analyse des dysfonctionnements énergétiques dans les bâtiments publics - la télérelève des compteurs de sectorisation afin de détecter d’éventuelles fuites - l’identification des places de stationnement disponibles en temps réel - la mesure de remplissage des points d’apports volontaires de déchet et le signalement des dysfonctionnements - la mesure de la qualité de l’air - la mise en place d’une plateforme citoyenne permettant la remontée de signalement et l’information du public. 
 
Intertas 18.02.20 : Si les ventes de matériels de chantiers ont été en progression au cours de l’année 2019, par la forte croissance de l’activité dans les TP et la bonne tenue de l’activité dans le secteur de la construction, toute les gammes de matériels de chantiers ne profitent pas de de cette bonne conjoncture. (source Seimat)
Gammes lourdes : Augmentation : +15% Chargeuses sur pneus de plus de 5,5t +14% Tracteurs sur chenilles +11% Pelles sur chenilles de plus de 12t Diminution : -33% Tombereaux rigides -8% Niveleuses
Gammes légères : Augmentation : + 24% Chargeuses compactes +12% Pelles sur pneus de moins de 11t +10% Mini pelles Diminution : -6% Chargeuses pelleteuses
Matériels routiers : Augmentation : + 12% Pilonneuses et plaques vibrantes +1% Rouleaux autoportés Diminution : -12% Finisseurs
Matériels Béton : Augmentation : +14% Pompes de chantier +8% Malaxeurs pompes Diminution : -24% Pompes automotrices -11% Bétonnières portées Levage Elévation
Manutention : Augmentation : + 17% Grues mobiles +11% Chariots élévateur tout terrain à déport de charge Diminution : -12% Nacelles élévatrices de personne.
Selon notre sondage auprès de nos adhérents, toutes les ventes dans la gammes de matériels spécifiques dans l'activité des travaux de réseaux souterrains ont progressé. La progression la plus spectaculaire se sont les ventes d'aspiratrices-excavatrices avec des délais de livraison de 18 à 24 mois. Avec la pose de fibre optique les ventes de trancheuses sont aussi toujours en forte progression.
 
Intertas 17.02.20 : Suite à la signature de la DSP avec l’opérateur Altitude Infrastructure pour le déploiement de la fibre optique, 100% des habitants de L’Yonne seront raccordables à la fibre d’ici 3 ans.
Patrick Gendraud, Président du Conseil départemental de l’Yonne, et David El Fassy, Président d'Altitude Infrastructure ont signé officiellement le 5 février 2020, une délégation de service public concessive de 30 ans, attribuant à l’opérateur la construction, l’exploitation, la maintenance et la commercialisation du réseau THD de l’Yonne.
Dénommé Yconik, le réseau THD de l’Yonne vise à couvrir 100% des Icaunais d’ici 3 ans en fibre. Près de 120.000 prises seront donc déployées en 36 mois. Elles viennent en complément d’un premier réseau d’initiative publique devant compter 57.000 prises FTTH au terme de son déploiement. Un objectif industriel que l’opérateur juge ambitieux mais réaliste puisqu’il construit actuellement 50.000 prises FTTH par mois, tous réseaux confondus, et pour lequel il s’est contractuellement engagé. Zéro euro de subvention publique pour la réalisation des équipements et leur exploitation ! Coup de maître, c’est Altitude Infrastructure qui assurera la construction et le financement intégral du réseau intégrant ces 120 000 nouvelles prises Entièrement pensé au service du territoire, il débouchera rapidement sur la mise en place d’une structure locale de l’opérateur et fera largement appel à des partenaires industriels implantés localement. Cliquez ici pour lire la suite
 
Résultat de recherche d'images pour "rte"Intertas 14.02.20 : (Communiqué de Presse de RTE) En 2019, la consommation d’électricité française a atteint son plus bas niveau depuis 10 ans avec 473 TWh. La production d’électricité poursuit sa décarbonation (-6% d’émissions de CO2), malgré une baisse des productions d’origine hydraulique et nucléaire. Cette baisse des émissions de CO2 s’explique par un net recul de la production thermique à partir de combustible charbon ainsi que par une production d’électricité d’origine éolienne et solaire en hausse. Conformément aux prévisions de RTE présentées dans ses bilans prévisionnels, la consommation française d’électricité est stable ou en baisse depuis 2010. Avec 473 TWh consommés en 2019, la consommation d’électricité française, corrigée de l’aléa météorologique, connait un léger recul (-0,5%) et se situe à son plus bas niveau depuis 10 ans. Ce recul de la consommation s’explique par les efforts engagés en matière d’efficacité énergétique et la tertiarisation de l’économie. Cliquez ici pour lire le communiqué
 
Intertas 14.02.20 : Organisé par l'Association Française de Topographie, le 16 ème forum sera consacré à la Détection et la localisation des réseaux enterrés.
Le forum  se déroulera le jeudi 26 mars 2020 à l'espace Ventadour à Egleton (Corrèze) La participation au forum est gratuite mais l'inscription est obligatoire pour tous. Cliquez ici pour en savoir plus
Tous les ans, l'Association Française de Topographie (AFT) organise un Forum de la Topographie portant sur un thème d'actualité et cher au domaine de la Topographie au sens large. Ainsi, des conférences et une exposition de constructeurs alimentent le débat.
Créée en 1978, l’AFT rapproche tous les professionnels de la topographie et de la géomatique (producteurs, utilisateurs, enseignants, constructeurs… qu’ils soient publics ou privés) pour : - diffuser les évolutions de l’instrumentation, de la saisie et du traitement de la géolocalisation aux moyens de publications et de sa revue XYZ, - encourager la recherche scientifique au service du progrès technique dans tous les domaines utilisant la topographie, - promouvoir une formation scientifique et technique de qualité, - faciliter l’actualisation de la connaissance de ses membres, - faire connaître la profession et défendre son renom tant en France qu’à l’étranger. Outre l topographie et la géomatique, l’AFT s’implique dans les domaines de la photogrammétrie, de la géodésie, de la métrologie, de l’hydrographie, de la topométrie, de la cartographie, du génie civil, de l’Histoire et des systèmes d’information géographique (SIG).
Nos adhérents DETECT Réseaux - GEOPIXEL - Groupe NAT - MY Nds - STTL - MARAIS / TESMEC - NOVELLIANCE exposeront

Consultez nos adhérents privilégiés qui contribuent à cette activité

 
Intertas 12.02.20 : La Société du Grand Paris vient de lancer le premier marché de conception-réalisation de la ligne 15 Ouest du Grand Paris Express.
Le marché  concerne le tronçon entre Pont de Sèvres et La Défense, dans les Hauts-de-Seine. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 11 mars 2020. La Société du Grand Paris notifiera le marché au 2e trimestre 2022. Ce marché comprend la conception et la réalisation des gares de Saint-Cloud, Rueil-Suresnes Mont-Valérien, Nanterre La Boule et Nanterre-La-Folie et pour environ 10 km de tunnel, 11 ouvrages de service et un ouvrage d’entonnement.
 
Intertas 07.02.20 : L’année 2019 aura été beaucoup plus forte qu’espérée en termes d’activité pour les travaux publics.
L’année 2019 a été marquée par une forte croissance des facturations. Toutefois, le moindre dynamisme du mois de décembre combiné à la baisse continue des marchés conclus et aux premiers signaux d’alerte sur les heures travaillées laissent présager un ralentissement du rythme de croissance. La FNTP prévoit donc une stabilisation du volume d’activité dans ses perspectives 2020.
L’activité du mois de décembre, mois traditionnellement marqué par une faible activité, a été fragilisée par les mouvements sociaux. Si les facturations progressent (+5,5% par rapport à décembre 2018), c’est la plus faible croissance mensuelle enregistrée en 2019. Sur l’ensemble de l’année 2019, le marché des Travaux Publics aura été très dynamique (+12,2% en données provisoires), stimulé par les investissements des grands opérateurs (Grand Paris, fibre, concessions autoroutières…) et les commandes des collectivités locales à la veille des élections municipales. Cliquez ici pour lire la suite
 
Intertas 07.02.20 : Eiffage Énergie Systèmes favorise l’insertion professionnelle sur le chantier d’une ligne à Très Haute Tension (THT).
En charge du chantier de reconstruction d’un tronçon de 16 km de ligne électrique 400 000 volts pour RTE (Réseau de Transport d’Electricité), la filiale Transport & Distribution d’Eiffage Énergie Systèmes s’est engagée à (re)dynamiser l’emploi dans les Hauts-de-France et à favoriser l’insertion professionnelle sur le territoire. À l’issue d’une première sélection, 24 candidats ont été retenus pour un test « grandeur nature » à la cime des pylônes. Pour lire la suite cliquez ici
 
Intertas 06.02.20 : (communiqué) Le concours vidéo des Canalisateurs revient cette année, avec une thématique à respecter : l'innovation.
Seul ou en groupe, filmez votre vision de l'innovation dans nos métiers et envoyez-nous votre vidéo avant le 16 avril 2020.
Qui peut participer ? La participation au réponse au concours peut se faire de manière individuelle ou collective (équipe, classe …). Toute personne ou groupe de personnes travaillant ou étudiant en France dans le milieu des travaux de réseaux d’eau potable, d’assainissement ou de gaz peut participer. Ce concours a été lancé auprès des entreprises mais également auprès de centres de formation.
Quel contenu ? Les vidéos devront avoir pour objectif de promouvoir nos métiers, tout en respectant le thème de cette édition : l'innovation. L'innovation en question peut traiter du matériel, de l'organisation, de la formation, de l'environnement, de la prévention ... La vidéo transmise doit impérativement, sous peine d’être disqualifiée du concours, respecter les règles décrites dans le règlement du concours (règles de sécurité, respect des personnes ...). La durée de la vidéo doit être comprise entre 1 et 3 minutes. Le fichier transmis doit avoir une extension permettant d'être diffusé sur Dailymotion et Youtube.
Pour en savoir plus : Comment et quand participer - Vidéos promues et récompenses - Remise des prix cliquez ici
 
Intertas 05.02.20 : La FNEDRE a organisé la septième étape de son Tour de France de la détection de réseaux enterrés le Mardi 04 février 2020 au Centre de Congrès Pierre Baudis, à Toulouse.
À cette occasion, Jean-Francois Maregiano le Président de la Fnedre a reçu Monsieur PECOULT, Directeur général de la prévention des risques (DGPR) et Monsieur LE CORRE président de l’observatoire national des DT-DICT. Lors de cette journée de rencontre et d'échange, des sujets tels que l'évolution de la réglementation, QualiFnedre ou encore Fnedre Service ont été abordés. L'aprés midi a été consacrée à un temps d’échange autour de tables rondes. Les spécialistes de la vente et de la location de matériels, ainsi que des services ont exposé lors à cette événement.
Avec plus de 200 entreprises adhérentes, la Fédération Nationale des Entreprises de Détection de Réseaux Enterrés (FNEDRE) a pour objectifs de Fédérer tous les acteurs du domaine (entreprises de prestations, fabricants et distributeurs de matériel de détection, entreprises de travaux, consultants, centre de formation…)

Consultez nos adhérents privilégiés qui contribuent à cette activité

 
Intertas 03.02.20 : La fédération Infranum soutient Altitude Infrastructure, afin que l’activité de Kosc continue.
Les difficultés de Kosc ont mis un important coup de projecteur sur un secteur des télécoms d’entreprises faiblement concurrentiel depuis trop longtemps, ce qui vaut à la France d’être en queue du peloton européen sur ce sujet. La fédération InfraNum fait part de ce constat de manière répétée depuis sa création et contribue à toutes les consultations sur ce thème en défendant l’impérieuse mise en œuvre de réseaux de gros neutres, ouverts et activés, à l’identique de ce qui a fonctionné dans les territoires grâce aux collectivités territoriales et leurs fameux « RIP » Cliquez ici pour lire le communiqué
 
Intertas 30.01.20 : Fermeture des portes du Carrefour des Gestions Locales de l’Eau 2020, le rendez-vous incontournable et majeur en France dans le domaine de l’eau. 

Avec 13700 visiteurs, la 21e édition du Carrefour des Gestions Locales de l’Eau, qui mobilise de nombreux partenaires institutionnels et privés, a proposé plus de 90 conférences, ateliers pratiques, témoignages, démonstrations, focus techniques, speed-meetings, débats d’idées… Avec pour la première fois 500 exposants rassemblés sur 4 halls, durant les 2 jours, l’édition 2020 a été  une nouvelle opportunité de vous retrouver, pour l’évènement professionnel unique sur l’eau en France pour les collectivités.

Consultez nos adhérents privilégiés qui ont exposé au salon

 

 

 

 

Cliquez ici pour consultez le dossier sur Carrefour des Gestions Locales de l’Eau 2020

 
SERFIMIntertas 29.12.19 : Le tribunal de commerce de Créteil s’est prononcé début janvier 2020 pour la reprise de la société GR4.FR par le groupe Serpollet Ile-de-France.L’entreprise GR4.FR, fondée en 2009 et basée à Sucy-en-Brie (94), est spécialisée dans les réseaux de distribution d’énergie (électricité, gaz, télécoms) et des réseaux d’eau. Cette reprise par l'entreprise phare du groupe SERFIM, SERPOLLET permet de sauver soixante-six emplois et de créer dix nouveaux postes. L’outillage et le stock de l’entreprise, ainsi que de nombreux chantiers réalisés pour le compte de clients
 
Intertas 21.01.20 : Si en 2019, la fédération InfraNum s’est réjouie de voir la filière des infrastructures numériques au rendez-vous du plan France THD, avec le déploiement record de 4,3 millions de prises FTTH, 2020 s’annonce autrement plus ardue, mais néanmoins décisive pour une filière en passe de devenir stratégique dans l’économie et le rayonnement français.
18 millions de prises fibre sont à ce jour déployées en France, soit plus de la moitié des 30,7 millions attendus d’ici 2022. Ce chiffre, conforme aux objectifs du plan gouvernemental, ne doit pas masquer la prouesse à venir : la seconde moitié sera plus difficile à réaliser puisqu’elle concernera majoritairement les zones d’initiative publique (RIP).
À ce jour, il reste en effet 80% des prises RIP à construire (près de 14 millions), sachant que chacune de ces prises est 3 fois plus difficile à déployer qu’en zone dense ou AMII. Ce déploiement entrera en jeu surtout à partir du second semestre pour un objectif 2020 d’1,5 million de prises en zones RIP sur un total annuel de 4,5 millions. Un défi bien plus ambitieux que celui de 2019… D’autant que côté ressources humaines, le constat est similaire. Après avoir recruté 6400 collaborateurs l’an dernier, la filière doit encore en former plusieurs milliers. Même si la mobilisation de tous les acteurs dans le cadre notamment de l’EDEC, a permis de structurer l’offre de formation, le sourcing se révèle de plus en plus pointu et les centres manquent de formateurs.
2020 doit également être l’année du « bon débit pour tous ». Derrière cette volonté gouvernementale, l’objectif est d’offrir un débit correct en attendant le THD pour tous d’ici 2022, voire 2023. Dans ce cadre, le mix technologique – THD radio, satellite – est un des gros enjeux de l’année car, avant d’atteindre le très haut débit, beaucoup de citoyens (dans une quarantaine de départements) pourraient même ne pas avoir de bon débit… InfraNum, qui s’est fortement mobilisée pour la réouverture du guichet THD radio, considère que seule la mise en place, dès maintenant, de technologies alternatives garantira la satisfaction des administrés et le succès du plan France THD.  Cliquez ici pour lire la suite
 
Watershed MonitoringIntertas 16.01.20 : RTE, le gestionnaire en France des lignes haute-tension, se lance dans un projet de stockage de l'électricité. C'est une expérimentation qui va être menée en Haute-Vienne, dans les Hautes-Alpes et en Côte d'Or.
Cette expérimentation est possible avec l'évolution des systèmes de batteries. Trois sites ont été retenus en France pour accueillir des parcs de stockage d'électricité : Ventavon dans les Hautes-Alpes et Vingeanne en Côte d’Or et à Bellac en Haute-Vienne.
A Bellac (87), le chantier devrait démarrer dès cette année. 14 containers de batteries seront implantés, sur une parcelle qui jouxte le poste source, pour stocker l'énergie qui sera insufflé dans le réseau suivant les besoins. RTE, toujours en négociations commerciales avec des partenaires, devrait dévoiler plus largement ses ambitions dans les semaines qui viennent. Si l'expérimentation est un succès, ces sites de stockage pourront être déployés en grand nombre, à condition que le prix des batteries baisse.
 
Pic teaser__link highlightedIntertas 15.01.20 : VINCI Construction Terrassement, filiale de VINCI Construction, spécialisée dans la réalisation d’infrastructures et d’aménagements, acquiert la société Climent TP basée à Voujeaucourt, dans le Doubs.
Climent TP est un groupe familial, fondé en 1934 par Joseph Climent. Acteur de référence au niveau régional dans le domaine des terrassements et des aménagements urbains et paysagers, Climent TP emploie près de 300 collaborateurs et a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires consolidé de 40 millions d’euros. Climent TP est, depuis 30 ans, le partenaire privilégié de VINCI Construction Terrassement en Franche-Comté, avec des chantiers de référence réalisés en commun comme la déviation de Colmar, l’A39, la LGV Rhin-Rhône ou encore l’élargissement de l’A36. Cliquez ici pour lire la suite
 
Intertas 08.01.20 : La filiale ferroviaire du groupe Colas s’est dotée d’une nouvelle organisation au 1er janvier 2020.
Colas Rail fait évoluer sa gouvernance au 1er janvier 2020. Le P-DG de la filiale ferroviaire depuis fin 2016, Francis Grass exerce de nouvelles responsabilités au sein du groupe Colas comme directeur général EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) Rail, transport d’eau et d’énergie. Ce diplômé de l’Ecole nationale supérieure des arts et industries (ENSAIS) qui a effectué toute sa carrière dans le groupe conserve par ailleurs la fonction de président de Colas Rail.
La direction générale est assurée par Hervé Le Joliff, présent chez Colas Rail depuis 1997. Titulaire d’un triple master en ingénierie, finance et comptabilité, le nouveau directeur général était auparavant directeur de la division internationale de la filiale ferroviaire.
 
Résultat de recherche d'images pour "transpolis"Intertas 07.01.20 : La nomination de Luc Lallemand, le patron du gestionnaire du rail belge Infrabel, à la tête de son homologue français SNCF Réseau n’est pas encore officielle.
Selon le journal Belge "Le Soir", si l’on croit à la fois la SNCF et les autorités de tutelle en Belgique, la nomination de Luc Lallemand est en bonne voie. Il s’agit d’une perte pour le rail belge », confirme François Bellot, ministre de la Mobilité, il s’agit d’une perte pour le rail belge. Le ministre qui dit avoir été informé de ce départ probable il y a plusieurs jours déjà. Luc Lallemand est un homme de dossiers, il a effectué de très bonnes choses à la tête d’Infrabel et cette nomination serait une formidable reconnaissance de la qualité de son travail.
 
Résultat de recherche d'images pour "transpolis"Intertas 06.01.20 : Transpolis est l’unique ville laboratoire en Europe dédiée à la mobilité urbaine durable et aux équipements de la route.
Situé dans la plaine de l’Ain, sur une ancienne base militaire, disposant de 80 hectares d’environnement urbain à l’échelle 1 pour réinventer de nouvelles solutions de mobilité urbaine avec des partenaires stratégiques. Transpolis est organisé en plusieurs zones flexibles et modulables, configurées pour s’adapter aux différents essais. Aucun autre site semblable en termes de taille et de complémentarités d’offres, n’existe actuellement. L'objectif de Transpolis est de s’affirmer comme le leader incontesté de l’innovation et de l’expérimentation de solutions disruptives dans le domaine de la mobilité urbaine. Véhicules, énergie, réseaux et télécoms, équipements de la route, infrastructures, Internet des Objets, et mobilier urbain peuvent être testés dans des conditions réelles. Pour en savoir plus cliquez ici
 
SUITE DES ACTUALITES GENERALES
Toutes les actualités de la profession par thème 
Générales  Chantiers  Matériels  Fournitures