actualitesgenerales1
Portail des Travaux Publics & des Réseaux
Services gratuits
News
Adhérents privilégiés
 
bandeau
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Risa
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Résultat de recherche d'images pour "intertas tesmec"
 
 
 
 
 
 
 
 
Annuaires spécialisés 
 
 
 
 
 

Prochains événements

 
Adhérents privilégiés   Annuaires spécialisés Institutionnels 
Services gratuits  -  Vidéos
Inscription lettre d'infos
Evénements & Salons  Envoyez vos communiqués
Aprés Evénements Contactez nous
Si vous rencontrez des difficultés ! utilisez cette adresse : info@inter-tas.com 
Toutes les actualités de la profession par thème
Générales Chantiers Matériels Fournitures
SUITE DES ACTUALITES GENERALES
Intertas 04.05.19 : GRTgaz, le transporteur de gaz a signé un contrat avec la société Catalyse qui va mettre au point et tester à La Ciotat un revêtement protecteur des effets de l’hydrogène sur les canalisations en acier.
L’opérateur est déjà engagé dans la construction à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) du démonstrateur Jupiter 1 000, aujourd’hui en phase de test avant une première injection dans le réseau d’un mélange gaz-hydrogène cet été.
Jupiter 1000 est un projet innovant de démonstrateur industriel de Power-to-Gas. Basée sur une plateforme destinée à la transition énergétique, l'installation a pour but de transformer l'électricité renouvelable en gaz pour pouvoir la stocker. L'électricité en surplus sera en effet convertie en hydrogène par deux électrolyseurs mais aussi en méthane de synthèse par le biais d'un réacteur de méthanation et d'une structure de capture de CO2 à partir de fumées industrielles voisines. ​ GRTgaz et ses partenaires développent actuellement le projet à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) sur la plateforme Innovex dédiée à l’accueil de démonstrateurs en lien avec la Transition Énergétique. Le projet est situé à l’intersection des réseaux de gaz et d’électricité et à proximité d’une source de CO2 industrielle. Pour en savoir plus cliquez ici
 
Intertas 17.04.19 : Le site de l'Observatoire National DT-DICT vient d'être actualisé.
Ce site a été créé pour mettre à la disposition de tous les acteurs concernés par la sécurité des travaux à proximité des réseaux diverses ressources utiles.
Il contribue à vous aider dans la mise en application de la DT-DICT. Vous y trouverez ainsi une mine d’informations sur l'association et ses travaux, retours d’expérience, promotion des bonnes pratiques, textes réglementaires, contacts en régions, etc.
 
Intertas 11.04.19 : Le Campus Transfo RTE, dont les travaux ont été officiellement lancé le 5 avril, complète le site de formation de l'opérateur électrique situé ZAC des Gaulnes à Jonage-Meyzieux.
Le campus Transfo, qui verra le jour en 2020, accueillera chaque année 7000 stagiaires venus expérimenter et développer les matériels numériques de demain. A terme, il s'agira du plus grand centre d'Europe du genre tandis que la transition énergétique s'alimente plus que jamais des technologies digitales et s'envisage à un échelon supra-national.
Le futur Campus offrira aux stagiaires des répliques de matériel utilisé par RTE à taille réelle ou encore des simulateurs pour professionnaliser au mieux les stagiaires et améliorer leur sécurité lorsqu'ils sont sur le terrain. 225 personnes travailleront en poste fixe dans les locaux, sur les différents domaines d'expertises nécessaires dans le secteur électrique. Une partie du pôle R & D de RTE sera d'ailleurs relocalisé à Lyon pour rapprocher la formation de la recherche et de l'innovation.
 
Intertas 04.04.19 : Patrick Chaize, Président de l’Avicca, association des collectivités engagées dans le numérique, et Etienne Dugas, Président d’InfraNum, fédération des entreprises partenaires des territoires connectés, signent ce jour une nouvelle convention de partenariat destinée à mutualiser leurs moyens et leurs actions au service du plan France Très Haut Débit.
Un deuxième événement majeur en commun dans l’année Conscients de la très forte convergence des enjeux entre collectivités et industriels et souhaitant éviter de multiplier les événements du secteur, l’Avicca et InfraNum s’entendent sur un deuxième rendez-vous majeur commun à destination des élus, collectivités et industriels. Après l’organisation commune avec Ideal Connaissances des Universités d’été du THD, dont la prochaine édition se tiendra les 17 et 18 septembre prochain à la Cité des échanges à Lille, l’Observatoire national du THD, porté par InfraNum en collaboration avec l’Idate, la Banque des Territoires, le CGET et l’Avicca sera désormais présenté au sein du TRIP de printemps de l’Avicca, l’un des deux colloques majeur de l’association.
L’édition 2019 de l’Observatoire du THD sera présentée le 21 mai prochain à partir de 14H, en présence de Julien Denormandie, Ministre auprès de la Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la ville et du logement. Cliquez ici pour lire la suite

 

SIFER 2019Intertas 30.03.19 : Près de 400 sociétés provenant de 21 pays ont exposé à SIFER 2019 (du 26 au 28 mars), organisé tous les deux ans à Lille, au sein du premier pôle ferroviaire français,
En 20 ans, SIFER est devenu u..n rendez-vous international de référence pour tous les acteurs de la filière ferroviaire. Il permet aux acteurs du secteur de suivre les tendances du marché, de se rencontrer et d’échanger, en vue notamment de nouer des opportunités commerciales. C’est à SIFER, par exemple, que s'est créé le réseau des clusters industriels ferroviaires.
Cette année, SIFER avait agrandi sa surface d’exposition afin de pouvoir répondre aux sollicitations des entreprises qui souhaitaient valoriser leurs innovations pendant les trois jours du salon, mais aussi pour proposer un parcours de visite plus agréable. Cliquez ici pour consulter la liste des exposants
 
Intertas 23.03.19 : Le Tarn-et-Garonne qui était l'un des derniers départements à n'avoir pas encore dévoilé son projet Très Haut Débit, vient d'annonçer  la signature du contat de délégation entre le syndicat mixte Tarn-et-Garonne Numérique et Altitude Infrastructure.
Le Tarn-et-Garonne fait le pari du tout fibre pour raccorder ses habitants au Très haut débit. l’ensemble du département sera couvert d’ici 2022 dans le cadre d’un contrat signé avec Altitude Infrastructure.
Dans le cadre de cette DSP de 30 ans, la société de projet Octogone Fibre mise sur pied par Altitude se chargera du déploiement de la fibre optique sur l'intégralité du département, moins 8 communes. Celles où la construction du réseau est assurée par Orange sur fonds privés, dans le cadre de ses engagements de déploiement en zone AMII, sur le sebandeaucteur de Montauban et son agglomération. Le contrat signé avec Altitude prévoit la desserte en fibre optique de 102 000 locaux d'ici trois ans et demi sur le périmètre d'intervention de Tarn-et-Garonne Numérique, qui comprend quelques communes d'autres départements membres d'EPCI du 82 : Clermont-Soubiran (Lot), Grayssas (Lot), Saint-Antoine (Gers), Montrosier (Tarn). On notera que la proposition retenue va plus loin que ce que prévoyait l'appel d'offres du département : celui-ci visait initialement le raccordement de quelque 70 000 locaux en FttH dans le cadre d'une première tranche, assorti d'une tranche conditionnelle.
 
Intertas 23.03.19 : D’ici à 2022, Dalkia (filiale d'EDF) va investir un milliard d’euros dans les réseaux de chaleur alimentés par des énergies renouvelables.
Cette annonce a été faite par le groupe lors de la présentation des résultats annuels. Cette enveloppe sera principalement dédiée à la création/extension de nouveaux réseaux dans les villes moyennes (inférieur à 30 000 habitants) et les métropoles, ainsi qu’au verdissement de réseaux existants. Une partie de ce fonds sera également allouée à l’acquisition de sociétés ciblées.
 
Intertas 22.03.19 : L’union nationale des syndicats professionnels régionaux d’entreprises de construction et d’entretien des réseaux secs (Sner), vient de réélire Thierry Lirola à sa présidence pour un deuxième mandat.
Thierry LIROLASon deuxième mandat de 3 ans devrait s’inscrire dans la continuité du précédent. Les travaux engagés avec Enedis et GRDF sur les grands sujets tels que la sécurité, les relations sur le terrain, la mieux-disance, la création de formations communes, etc.... et à valoriser les métiers liés à l’activité des réseaux secs, Le Sner continuera également à développer les relations avec la FNCCR et les syndicats d’énergie. Thierry Lirola est directeur général délégué de l’entreprise Serpollet (groupe Serfim) en région lyonnaise. Cliquez ici pour lire le communiqué
 
Intertas 12.03.19 : La start-up israélienne Utilis a mis au point un moyen de détecter des fuites d’eau, en observant la Terre depuis l’espace.
Cette détection des fuites dans l’infrastructure hydraulique d’un pays, a été développée grâce à une technologie initialement mise au point pour trouver de l’eau sur Mars et Vénus.
Utilis obtient des images radars de la surface de la planète grâce à des capteurs satellites de l’Agence d’exploration aérospatiale japonaise et du Satellite d’observation micro-ondes argentin (SAOCOM), avec lesquels ils se sont associés.
L’imagerie non-optique peut couvrir jusqu’à 3 500 kilomètres carrés en une fois, ce qui permet à Utilis d’avoir accès à des informations sur des systèmes de distribution d’eau en place. Cette technologie analyse les images à la recherche de la signature spectrale de l’eau. Pour en savoir plus cliquez ici
 
Intertas 07.03.19 : Alors que la fibre est en plein déploiement, la société toulousaine Alsatis développe actuellement des solutions par ondes radio pour fournir du très haut débit dans les zones blanches et grises en France.
Il y a eu la ruée vers l'eau, puis l'électricité. Aujourd'hui, nous sommes entrés dans l'ère de la ruée vers le très haut débit, lance Antoine Roussel, directeur général d'Alsatis. En 2018, le président de la République, Emmanuel Macron, a fixé l'objectif de couvrir l'intégralité du territoire français en internet à très haut débit (soit plus de 30 mbit/s) d'ici 2022.
Pour y parvenir, beaucoup de collectivités locales se sont lancées dans des plans ambitieux de déploiement de la fibre optique, nécessitant souvent de construire des réseaux souterrains. Mais le déploiement de la fibre piétine. Les projets se sont multipliés sur les derniers 18 mois et je n'en connais aucun qui soit à l'heure.
Certains départements viendront bientôt frapper à notre porte pour trouver des solutions de transition qui leur permettent de respecter les délais sur lesquels ils se sont engagés auprès de leurs concitoyens et en plus avec une technologie moins coûteuse que la fibre fait remarquer Antoine Roussel. Ce dirigeant est à la tête de la PME toulousaine Alsatis. Fondée en 2004, elle se définit comme "un pompier du numérique" qui offre des solutions alternatives à la fibre dans les zones blanches et grises en France. (sorce La Tribune)
 
Intertas 27.02.19 : Un nouveau guide OPPBTP relatif à la l'heliportage ! L’hélicoptère grâce à sa capacité à pouvoir voler en « stationnaire » est utilisé dans de nombreuses opérations de manutention, de positionnement ou de transport de personnes.Résultat de recherche d'images pour "hélicoptère travaux ligne electrique"
A ce titre, il trouve sa place aussi bien dans des applications militaires, de secours en montagne ou en mer, de lutte contre le feu, de transport de personnes, que de travaux de construction de ligne ou de transport d’électricité. L'hélicoptère rend de grands services dans les métiers du BTP, particulièrement pour approvisionner en matériels et matériaux ou transporter des hommes dans des zones difficilement accessibles par une autre voie. En montagne ou en mer, son efficacité n'est plus à démontrer.
Dans toute opération faisant appel à l'héliportage, soumise à de nombreux risques, chacun a son rôle à jouer et toutes les étapes doivent être respectées. Ainsi l'analyse préalable des risques, la préparation de l'opération, la formation des personnels, qu'ils soient pilotes, accompagnants ou personnes au sol, sont indispensables à la réalisation en sécurité de l'opération. Cliquez ici pour en savoir plus et télécharger le guide
 
Intertas 20.02.19 : Les conduites en PVC datant d’avant 1980 font actuellement l’objet d’une surveillance particulière, car elles peuvent libérer dans l’eau du chlorure de vinyle monomère (ou CVM), présentant potentiellement un risque pour la santé.
Les conduites utilisées pour transporter l’eau potable ne doivent pas dégrader la qualité de l’eau par leur composition ou leur état. Il existe une règlementation et des agréments qui s’assurent que chaque matériau utilisé pour transporter l’eau potable est conforme et ne présente pas de risque pour la santé.
Certains matériaux connus pour libérer des particules nocives, comme le plomb, sont progressivement remplacés et le taux de ces composants nocifs bien connus fait l’objet d’une surveillance spécifique dans les réseaux de distribution d’eau.
Afin d’éviter les risques sanitaires liés aux conduites en métal, les réseaux sont depuis longtemps composés pour une grande partie en PVC. Cependant, les canalisations datant d’avant 1980 n’ont pas subi les mêmes procédés de fabrication que les matériaux actuels, et certaines de ces anciennes canalisations peuvent (dans certaines conditions) libérer du chlorure de vinyle monomère (ou CVM).
Le CVM se forme à partir du PVC des canalisations datant d’avant 1980. C’est un composé qui peut circuler dans l’eau mais qui est volatile, il se disperse donc rapidement dans l’air lorsque l’eau est aérée. Le CVM est particulièrement présent dans les réseaux où l’eau circule peu (réseaux étendus ou peu utilisés) et lorsque l’eau est chaude. Il est cependant difficile de savoir précisément où le CVM peut se former, car la libération de CVM dépend aussi de la composition de chaque canalisation en PVC datant d’avant 1980, de l’organisation du réseau et d’autres facteurs.
 
PréventionBTP En DirectIntertas 18.02.19 : L’OPPBTP (Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics) dresse un bilan très positif de son site « Prévention BTP En direct », lancé il y a tout juste un an.
Ce service d’assistance en ligne a été conçu pour être au plus près des besoins d’information des entreprises du BTP sur les sujets de sécurité et de prévention. Il permet de répondre en temps réel aux questions de sécurité et de prévention que peuvent se poser les entreprises de BTP au quotidien. Signe de son succès, il a enregistré près de 3200 demandes par téléphone et par le chat en ligne et a dépassé les 392 000 consultations de sa base de 500 questions/ réponses. Première thématique consultée : celle des matériels et engins totalise plus de 57 000 clics d’utilisateurs.
Ce sont ici les questions liées aux CACES, permis et autorisations dont l’AIPR (Autorisation d’Intervention à Proximité des Réseaux) les plus appréciées. Le service propose également une ligne téléphonique et un chat permettant de dialoguer avec 25 experts de l’OPPBTP. Pour en savoir plus cliquez ici
 
Intertas 13.02.19 : Le conseil départemental de la Haute-Vienne a pris la décision de confier à l’opérateur privé Orange le fibrage d’une partie de la Haute-Vienne (65.000 prises), en complément de la couverture déjà réalisée sur fonds publics (35.000 prises).
Le choix de confier à un opérateur privé, en l'occurrence Orange, le fibrage d'une partie de la Haute-Vienne, a donné lieu à de vifs échanges lors de la séance plénière de ce 12 février, au conseil départemental.
Les élus de gauche défendaient l'investissement privé pour financer une infrastructure d'intérêt général, face à des élus de droite devenus d'ardents défenseurs de l'investissement public. L'opposition de droite reproche de donnez au privé ce que Dorsal (Le syndicat mixte créé en 2002 et chargé justement du déploiement public de la fibre dans le département) voulait faire.
 
Intertas 09.02.19 : Philippe Gruat prend la tête de la filière béton qui regroupe cinq organisations professionnelles : la fédération de l’industrie du béton (FIB), le syndicat français de l’industrie cimentière (SFIC), le syndicat national du béton prêt à l’emploi (SNBPE), l’union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem) et l’union nationale des producteurs des granulats (UNPG).
Philippe Gruat a effectué l’ensemble de sa carrière dans l’industrie des matériaux et produits de construction où il a occupé plusieurs fonctions dans le marketing et la direction générale.
Actuellement, Philippe Gruat préside la FIB et le Cerib (Centre d’études et de recherche de l’industrie du béton). Depuis 2009, il est également président d’Eurobéton Industrie, spécialiste de la fabrication de produits en béton dans l’est de la France, et de l’école supérieure d’ingénieurs des travaux de la construction (ESITC) de Caen depuis 2013. L’industrie du béton représente 65 000 emplois répartis sur 4 400 sites en France.
 
AccueilIntertas 04.02.19 : Depuis janvier 2019, les collectivités locales peuvent bénéficier de la nouvelle offre « Aqua Prêt » de la Banque des Territoires. Elle prévoit 2 Md€ de prêts sur fonds d’épargne de la Caisse des Dépôts pour financer des projets d’eau potable, d’assainissement et d’eau pluviale. Cette offre s'adresse à toutes les collectivités territoriales, mais aussi aux régies, sociétés publiques locales et entreprises en délégation de service public. Elle a vocation, notamment à financer le renouvellement des réseaux d'eau et d'assainissement. doit faciliter la relance de l’investissement et favoriser l’accélération de la rénovation des réseaux d’eau et d’assainissement en France. Pas moins de trois ateliers ont porté sur la thématique du renouvellement des réseaux d’eau, lors du Carrefour des gestions locales de l’eau. Pour en savoir plus cliquez ici
 
Intertas 25.01.19 : Philippe Aymard, fondateur et dirigeant de Detect Réseaux, le réseau d’agences spécialisées dans la détection de réseaux enterrés, présente le bilan 2018 et  objectifs, nouveautés et perspectives pour 2019 de son enseigne.
En 2018 Detect Réseaux a intégré un nouveau franchisé à Mulhouse, portant à 9 le nombre d’agences Detect Réseaux en France. Le chiffre d’affaire 2018 devrait avoisiner les 3,8 millions d’euros avec une rentabilité avant impôts proche de 20%.
Detect Réseaux a recruté un docteur en sciences spécialisé dans les hyper-fréquences dans le but de créer une équipe dédiée à la recherche et au développement. De nouvelles techniques de géoréférencement sont en cours de développement.
En 2019, Philippe Aymard prévoit de recruter 5 nouveaux franchisés afin de mailler complètement le territoire. et de porter le chiffre d’affaires global autour de 5 millions tout en conservant une forte rentabilité.
 
Intertas 10.01.19 : (Top Web) Pour tester vos connaissances en AIPR, ALYENCE Formation vous donne l'opportunité d'évaluer votre potentiel en ligne, afin de connaitre votre niveau et votre besoin de formation.
Les deux quiz d’évaluation* sont destinés aux Opérateurs, Encadrants et Concepteurs, pour leur permettre de tester leurs connaissances en AIPR.
Les résultats des tests sont de nature estimative. Ils sont donnés à titre indicatif afin de permettre à l’utilisateur de découvrir ses lacunes ou ses connaissances en vue de l’obtention de l’examen AIPR.
Cliquez ici pour tester vos connaissances en AIPR
 
Intertas 02.01.19 : Le Gouvernement annonce une enveloppe de 620 millions d’euros pour accélérer le déploiement de l’Internet très haut débit dans 17 territoires de métropole et d’outre-mer.
Bien que la fibre optique soit en cours de déploiement un peu partout en France, force est de constater qu'il sera difficile de tenir le calendrier pour atteindre l'objectif d'une connexion Internet très haut débit pour tous en 2022 (30 Mb/s).
Pour accélérer le renouvellement de la couverture numérique - aussi bien en fibre optique qu'au travers du mix technologique (montée en débit, THD Radio...) - Edouard Philippe a signé, le 24 décembre dernier, 17 engagements de financement de l’Etat en faveur de réseaux d’initiative publique portés par des collectivités, qui investissent déjà dans le très haut débit à travers des réseaux d'initiative publique (RIP).
 
SUITE DES ACTUALITES GENERALES 2018
Toutes les actualités de la profession par thème 
Générales  Chantiers  Matériels  Fournitures